7/10

The Walking Dead : L'ultime saison - Épisodes 2 et 3 - Test PC

Après quelques turbulences au sein du studio Telltale Games, The Walking Dead revient avec Skybound pour que l'histoire approche enfin de sa conclusion. Attention : c'est sur la boutique Epic que vous trouverez le jeu en téléchargement et non plus Steam.

Après un premier épisode en demi-teinte mais très prometteur, c'est avec une certaine fébrilité que l'on démarre l'épisode 2 (ou le 3 pour ceux qui avaient eu accès au deuxième). En termes techniques, graphiques, d'ambiance, d'immersion, de fluidité de navigation, il n'y avait rien à redire, le jeu tenait très bien la route et s'était donné un bon coup de neuf pour s'adapter aux nouvelles capacités de nos machines, en offrant le français au passage dans le doublage, bien que soient apparus quelques sauts d'images dans ces épisodes 2 et 3 ainsi qu'un problème de cadrage du texte "X semaines plus tard". La légère déception tenait à quelques choix scénaristiques que, pour ma part, je ne comprenais pas et qui m'avaient déçue, principalement l'impasse sur les retrouvailles de Clémentine et AJ et leur absence de retour à Richmond auprès de Javi, Gabe et/ou Kate, bien que je garde certains espoirs là-dessus.

D'autres avaient également craint une dernière saison trop calquée sur la première. Je pense qu'ils auront été largement rassurés par ces épisodes 2 et 3. Car, au cours de l'intrigue toujours bien menée, ballottée entre des phases soit calmes, soit pleines d'émotion ou de tension, et/ou action, un certain ancien personnage réapparaît pour cracher à la figure de Clémentine qu'elle risque bien de finir comme Lee. Autant dire que les scénaristes, en mettant explicitement le sujet sur la table, ont l'air bien décidé à ne pas se laisser enfermer dans cette dialectique et donc à ne pas reproduire le schéma de l'épisode 1. Tant mieux ! 


Des adultes à la dérive bon gré mal gré.

Quant à l'évolution de l'histoire elle-même, on apprécie que cet ancien personnage revienne, comme cela avait d'ailleurs été le cas dans la saison 2 qu'un autre aussi réapparraisse. On est par ailleurs bien pris par les dialogues travaillés des personnages, l'approfondissement de leur personnalité, même si le débat sur la grande faute d'AJ manquait un peu de profondeur. Mais après tout, de simples adolescents ou jeunes adultes pouvaient-ils vraiment pousser loin la réflexion et la dimension psychologique du drame ? 

La cruauté des adultes ou la façon dont ils sont obligés de tourner voire "mal tourner" pour survivre dans ce nouveau monde hostile est, de son côté, très réaliste et correspond largement à la série télé et au comics. L'apparition d'un "chuchoteur" est de ce point de vue très intéressante ainsi que la découverte de différentes factions en guerre. On est aussi très pris par ce lourd sentiment de responsabilité sur l'évolution et le devenir d'AJ, bien trop jeune pour vivre ce qu'il a à vivre dans cette histoire et ce monde terribles.


Qu'avons-nous fait d'AJ ?

Quant aux choix, ils sont aussi de plus en plus ouverts, ce qui donne une vraie saveur à l'aventure pour nous donner l'impression de vivre une histoire à notre image. Et même si le fil conducteur reste le même, ce sont des scènes entières qui apparaissent ou disparaissent selon nos décisions. Savoir qui l'on sauvera du kidnapping par exemple conditionne bien des choses. Pour autant, nous avoir proposé trop de choix dans les amours de Clémentine, c'était peut-être aller un peu trop loin, tant ça fait repompe trop vite fagotée d'une autre série tellement mieux faite sur la question. Le politiquement correcte, c'est toujours naze dans la création artistique.

On est aussi un peu agacé quand on s'aperçoit que le texte de choix ne correspond pas complètement à ce que dit finalement le personnage, ou même pas du tout. Quand on choisit "Laisse-les partir" à un kidnappeur et que le personnage dit finalement "Ne leur fais pas de mal", ça gâche un peu. Alors, on quitte le jeu et on reprend à la dernière sauvegarde. Dommage...

Quoi qu'il en soit, la fin de l'épisode 3 détonne, le dilemme final fait mal et en définitive, on ne sait plus du tout où l'histoire va finalement nous emmener. Encore une fois, on attend vivement la suite et fin qui arrivera le 26 mars prochain.  


Des choix toujours plus cornéliens aux lourdes conséquences...

A propos de l'auteur

Aventures, enquêtes, mille et une énigmes, réflexion ; jeux aux thématiques profondes, originaux, décalés, indépendants, telles sont mes passions. De temps à autres, aussi du 100 % action. Féministe avertie, assoiffée de justice, je rejette toute forme de discrimination ; donc j'écris aussi en manga, BD, cinéma, livres, séries ou jeux de société.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques