A DECOUVRIR
6/10

Star Wars Kid

Tout a commencé de façon anodine le 4 novembre 2002 :Ghyslain R., un adolescent québécois de 15 ans, souffrant d'un léger surpoids, se filme dans son club de télévision, pendant qu'il simule un combat de Jedi. Des élèves mal intentionnés subtilisent la cassette et diffuse la bande sur le net, en avril 2003. S'ensuivent des millions de téléchargements (rien qu'en deux semaines, plus d' 1 millions de téléchargements), des dizaines de versions plus ou moins retravaillées qui circulent via le net, ...Star Wars Kid (SWK) est né.

Deux principaux sites anglophones regroupent la centaine (actuelle) de vidéos "améliorées" de SWK.

Depuis Juin 2003, le site JediMaster aura été visité plus de 30 millions de fois. On y trouve un peu de tout (et de n'importe quoi) comme de la vente de produits dérivés :des tee-shirts (le site s'engage quand même à reverser la moitié des gains au "héros jedi malgré lui"), des jeux (provenant du site newgrounds.com tels que Jar Jar Hunting, Jedi Knight Dork Forces ), des montages photos, un livre d'or, un forum, des fonds d'écrans, des lettres de soutiens à Ghyslain, des propositions pour de nouvelles vidéos, etc.
Le site est surtout à l'origine d'une sympathique idée : contacter Lucasfilms pour donner un rôle à Ghyslain, dans l'épisode III de Star Wars. Pour cela, Fred Quimby (JediMaster) a lancé une pétition à l'échelle mondiale s'adressant à Lucasfilm Ltd (qui est en bonne voie pour accepter) :"We the undersigned, urge you to consider Ghyslain A.K.A. "Star Wars Kid" for a cameo in the upcoming Star Wars Episode III movie. (...) This is a chance for Lucasfilm Ltd to really do something for their fans.". A ce jour, plus de 90 000 personnes ont déjà signé.
JediMaster est le site pionnier, si l'on peut dire. Il est très complet et rassemble une centaine de vidéos dont l'originale sans effets, à l'état brute.
A noter quand vous cliquez sur le titre d'une vidéo, vous arrivez à une page avec des images issues de la vidéo, en plus du lien du clip.
Mais, le site n'est pas très attrayant (voire même franchement laid), pas très pratique, et manque de clarté, ne serait ce que pour la mise en ligne en vrac de la centaine de vidéos de SWK. On se lasse très vite de ce fourre-tout.

Plus récent, le site StarWarsKid est nettement plus agréable à visiter, même si certaines rubriques restent à aménager. Le site n'est pas encore très varié. Les jeux sont les mêmes que ceux que l'on trouve du côté de JediMaster. Les petits Plus "services": se créer gratuitement une boite mail chez StarWarKid.com., recevoir une newsletter, comme s'il y avait l'envie, la volonté de former une sorte de communauté. Un autre avantage de StarWarsKid est une liste des vidéos (moins longue, mais) plus organisée et plus claire que celle de JediMaster, avec notamment une sélection or, argent et bronze, qui permet du premier coup d'oeil de repérer les meilleurs vidéos du moment.

A présent, parlons des vidéos. D'une durée d'environ 2 minutes, elles sont de qualités très diverses et ont nécessité plus ou moins de travail et de recherche. Le montage est bien entendu primordial, certains même les plus basiques, sans grands effets donnent un résultat très honorable.
Beaucoup parodient des films très connus. Des vidéos mêlent avec succès extraits de films ou de bande-annonce de films comme Gladiator, Samourai, American Pie, Pokemon, Orange mécanique, Matrix Reloaded (sans effets particuliers), Lord of the onions, BraveKid (incrustation), Matrix Agents (où Ghyslain colle au personnage de Néo et effectue les mêmes mouvements que lui, pendant le combat contre la fournée d'agents), PsychoKid, Bulk Hulk, (avec des effets plus ou moins travaillés) etc.
D'autres vidéos ressemblent à des clips musicaux comme Benny Hill, Fame, Kung Fu Fighting, Jedi Shagged Me ...Il y a une même une pitoyable version péteuse appelée Fartman.
On peut aussi trouver des parodies de jeux vidéos: Mortal Kombat et Tetris en tête. Le premier se compose d'une bande son parodique puis musicale avec quelques effets électrifiants sur le "sabre"; dans le second, des figures Tetris tombent, à charge de Ghyslain d'empêcher les figures d'atteindre le sol. J'avoue avoir une préférence pour le Tetris pour son côté original et inattendu.

Quelles vidéos sortent du lot?
Les simples versions cinématographiques de Gladiator, BraveKid/Braveheart, Samourai et celles plus élaborées de Matrix Agents et Lord of the Onions Rings tiennent très bien la route.
Mais, le meilleur travail effectué sur SWK est celui de Major Eiswater: A New Hope (avec la scéne de l'épisode IV où Luke et Obi Wan Kenobi regardent un hologramme d'un combat de Ghyslain, par l'intermédiaire de R2D2, sur une musique des années 70). Fabuleux! Ensuite, vient Undercover SWK (pseudo bande-annonce seventies avec de multiples variantes et incrustations de SWK). Puis, on peut citer les vidéos de Terminator (avec des effets bien trouvés, surtout le morphing "metal liquide" façon T2 et la bande sonore de la bande- annonce), Dork Clones (bande son de l'épisode II, effets lasers sur le "sabre" et combat de Ghyslain avec son clone), SWK meets the Dancing Baby (pseudo bande-annonce mettant en scéne SWK et le fameux bébé dansant, qu'on retrouvait déjà dans la série Ally Mac Beal), Drunken Jedi ou Star Wars Kid 2.0 (combat de Ghyslain avec sabre laser et musique starwarsienne). Dans le même genre : nous avons Chewbacca (un chewbacca désemparé, accompagné de 2 androïdes, découvre derrière une porte, Jedi Drunken en plein combat), R2D2 - C3PO (variante de la précédente mais en version très courte et avec les 2 robots mythiques), Darth Farley, nouveau personnage peu glorieux de la saga SW, et enfin SWK vs the seeker Drones (combat laser d'une trentaine de secondes contre des drones).

Les mots d'ordre de ces clips sont bonne humeur, délire, humour et inventivité. L'un des aspects positifs du phénomène SWK réside dans la créativité dont font preuve la plupart des réalisateurs/monteurs (plus ou moins amateurs) des vidéos. De plus, les sites de vidéos leur permettent d'obtenir une exposition rapide à un niveau international.
Cependant, cet aspect ne doit pas faire oublier le point de vue éthique et légal de SWK. En dehors du fait que l'image de Ghyslain ait été véhiculée sur le net sans son accord, la surmédiatisation et l'humiliation que cela a entraîné, ont provoqué de graves perturbations psychologiques sur le jeune homme. Une plainte contre les camarades de classe de Ghyslain a, d'ailleurs, été déposée. Esperons que Ghyslain retrouvera le sourire, peut-être avec un rôle prochain dans Star Wars, épisode III.



Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques