A DECOUVRIR
7.5/10

Diablo 2 : Lord of Destruction - Test

Diablo II a été l'un des jeux les plus attendus ces dernières années. Le premier Diablo avait eu énormément de succès, malgré sa trame simpliste et sa relative linéarité. Quand le deuxième est arrivé, les avis furent plus que mitigés. D'un côté, l'esprit Diablo était resté le même, et l'apport de nouveautés comme les aptitudes propres à chacun des personnages fut apprécié. Mais l'aspect technique du soft, très imparfait, et l'assemblage de quêtes très rébarbatives amenèrent le jeu au stade de moyen. Mais voici venir Lord Of Destruction, l'add-on de Diablo II, qui apporte son lot de nouvelles choses et de monstres pas-beaux...

Vous avez renvoyé Andarielle, Duriel, Mephisto, et surtout Diablo dans le monde des ombres pour toujours. Mais voilà, il en manque encore un, et pas des moindres : Baal. Baal qui s'empare et corrompt la pierre-monde, et menace la planète. Nom d'une pipe, il va tâter de mon épée !
La première nouveauté, c'est un nouvel acte composé de 6 quêtes, sur le thème de l'attaque de Baal aux frontières du mal et de votre épopée pour renvoyer toute la famille des méchants au pays des monstres morts. Tuer, sauver, tuer, explorer, rapporter objet, re-tuer... Voilà en gros les lignes principales des quêtes, qui ne s'éloignent pas énormément de celles des autres actes. De plus, la difficulté n'est pas énorme, il est possible que vous ne rencontriez des problèmes que seulement vers la fin (les copains de Baal, et Baal).

Deuxième nouveauté, des nouveaux objets et artefacts : citons en vrac les runes/joyaux (sensiblement égales aux pierres précieuses), les Katar (des couteaux de poing), les charmes (des objets à garder dans l'inventaire pour bénéficier de leur bonus), et quelques autres. Dans l'ensemble, c'est sans grand intérêt.

Troisième nouveauté, la capacité évolutive de vos compagnons. Lorsque vous engagez un mercenaire, celui-ci peut être ressuscité, il change de niveau un peu comme votre personnage, et il est possible de l'équiper à sa guise. Une assez bonne idée, que l'on abandonne très vite.

Enfin, dernière nouveauté, et non des moindres, deux nouveaux personnages à incarner : une assassin, et un druide. C'est à mon avis le point fort de cette extension.
Les aptitudes de l'assassin sont basées sur des combos et des pièges. Je m'explique : certaines aptitudes peuvent se charger. Vous donnez trois coups tigres, vous obtenez trois charges (matérialisées en lumière gravitant autour de vous), puis vous donnez un coup de type finish (les attaques dragon) : vous obtenez trois coups d'attaques normales, puis un quatrième libérant l'énergie des charges, c'est à dire en niveau 1 de Tigre +300%. Quand on pense qu'en niveau 20 c'est +1500%, et qu'il est possible d'utiliser en même temps plusieurs types de charges qui volent la vie/mana ou rajoutent des dégâts élémentaires, cela devient vertigineux.

Les aptitudes du druide sont basées sur la nature, les animaux. Il lui est possible d'appeler à la rescousse quelques bêtes sauvages, de se métamorphoser en ces bêtes, et d'invoquer des esprits ou des éléments très puissants, comme des cyclones, des Armageddons. Un bon personnage qui s'éloigne vraiment de l'ensorceleuse.

Il n'y a pas de secret. Soit vous aimez Diablo II, auquel cas vous aimerez cet add-on, soit vous n'aimez pas Diablo II et cet add-on n'y changera rien. Le principal intérêt est donc ces deux nouveaux personnages très bien pensés qui redonne du souffle à la quête principale et diversifie les genres. Si vous l'achetez pour le nouvel acte, vous risquez d'être déçu.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    24/05/2003 à 00h00

    Répondre

    Ouais, C'est un peu court tout ça... En plus Bhaal il est pas très coriace... Heureusement que je ne l'ai pas acheté... C'est bien pour ceux qui cherchent une aventure en plus, quelques objets, les amis des ours du druide et des pièges de l'assassin...
    En tout cas, les gars de Blizzard ont l'air d'aimer la neige, et la montagne, superbe graphisme au sommet du mont arreat, si on se met au bord (sans tomber).

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques