8/10

Tom Clancy's Ghost Recon : Future Soldier - Test Xbox 360

La série des Ghost Recon se renouvèle avec Future Soldier. On reprend le principe des précédents Ghost Recon Advanced Warfighter en rendant le tout moins rigide, un peu de Splinter Cell Conviction pour offrir de l'infiltration à la sauce action, et enfin on pompe un peu chez les copains, Call of Duty en tête, pour faire un solo scripté mais efficace et qui pète de partout. Une bonne base pour un savoureux cocktail ?

Ghost Recon Future Soldier est un titre très attendu par les fans de la licence, et également les curieux qui apprécient les TPS. L'attente fut longue, et la peur de la déception rôdait... mais force est de constater que les développeurs de
DR.
chez Redstorm, et Ubisoft en général, ont bien suivi le cahier des charges. Tout d'abord, licence Tom Clancy oblige, le scénario est travaillé, parfois un peu bordélique et bavard, mais il met tout de suite dans le bain.
À la guerre comme à la guerre. On commence par traquer un trafiquant d'armes et au final on va faire le tour du monde et faire le ménage. Les environnements traversés et les situations rencontrées sont là pour ne pas blaser le joueur. Pad en main, un constat se fait très rapidement : dorénavant il faudra jongler entre de l'infiltration pure, où le moindre repérage sera synonyme de fin de missions ou tout simplement d'une tuerie sanglante, et donc avec des séquences d'actions menées tambours battants, que les joueurs de Modern Warfare apprécieront (avec une vue à la troisième personne pour le coup).

Les Ghosts, le nom de code des quatre types qui vont sauver le monde (vous en somme), ont un équipement au top de la technologie. Outre des armes toutes plus efficaces les unes que les autres, que l'on peut d'ailleurs monter, démonter,
DR.
modifier à la pièce près grâce à un outil de customisation plutôt bien foutu et efficace (utilisable avec Kinect mais bon...), nos soldats d'élite auront pleins d'autres petits gadgets fort utiles. Le camouflage optique en premier lieu, qui permet en étant accroupi d'être quasiment invisible aux yeux de l'ennemi. Bien entendu, cela ne fonctionne qu'accroupi, en avançant à pas de loup, sans tirer sur tout ce qui bouge. Pratique pour avancer dans un village sans se faire repérer. Avec ça, le drône de reconnaissance, que l'on contrôlera à distance, permettra de se faire une situation précise d'un lieu remplit de vilains terroristes armés jusqu'aux dents. Les capteurs, eux, afficheront tous les ennemis dans un périmètre restreint. Et n'oublions pas la vue magnétique, hyper pratique lorsqu'on ne voit rien, car avec ça, le moindre ennemi armé est repéré.

Heureusement, malgré tout cet arsenal, les missions ne sont pas si simples. Il suffit qu'un garde découvre un cadavre et l'alerte sera donnée. Et cette fois, le silence ne servira plus à rien, il faudra cracher tout le feu de nos pétoires,
DR.
jusqu'à nettoyer la zone complètement. Le titre enchaîne de manière équilibré les séquences calmes et celles bourrées d'actions. Que ce soit en solo ou en coopération jusqu'à quatre, boucler la campagne est un vrai bonheur. La difficulté est là, bien présente, sans être un obstacle, et le fun finit le boulot. Surtout que le travail d'équipe est primordial. Si on joue seul, l'IA fera ce qu'il faut, on ne criera pas devant son écran en voyant des soldats débiles, une bonne nouvelle.
À plusieurs, la communication est obligatoire. Les tirs d'exécutions discrètes, où l'on sélectionne jusqu'à quatre cibles, seront monnaies courantes pour infiltrer les bases ennemies. La campagne ayant une durée de vie plus que correcte pour le genre, environ 12 heures de jeux, Ghost Recon Future Soldier n'est pas un titre qu'on boucle rapidement en regardant sa montre par lassitude.

De plus, le multi-joueurs est loin d'avoir été oublié. Outre un mode Guerilla, qui reprend le principe de la survie où quatre joueurs font équipe pour survivre à des vagues d'ennemis successives, le plus gros du jeu en réseau concerne le
DR.
team deathmatch. Divers modes de jeux sont proposés, avec des objectifs variés, mais le principe est le même pour tous : du 8 vs 8 par équipe de 4 (non, ce n'est pas du calcul mental). Le jeu en équipe est mis en avant, les petits malins qui veulent se la jouer individuels vont vite rebrousser chemin, espérons en tout cas pour l'avenir du titre en ligne, car il n'y a rien de plus énervant que de tomber sur des campeurs solitaires qui ne cherchent qu'à fragger comme des porcs. En tout cas, Ghost Recon Future Soldier est un très bon jeu, qui sera se faire apprécier par les amateurs du genre. Et c'est tout ce qu'on lui demandait.


DR.

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    1 commentaires

    • Maverick

      23/05/2012 à 15h00

      Répondre

      Un épisode bien sympa!http://jeux-video.krinein.com/-23032/to ... 18965.html

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques