8.5/10

TrackMania Turbo - Test

Un opus très bien revu et corrigé par rapport à l'édition 2008 et ce à de nombreux points de vue. Aussi bien complément qu'alternative à la version Wii, il mérite une place de choix dans la ludothèque DS.

A l'heure où TrackMania Turbo est sorti exactement à la même date que son frère quasi-jumeau TrackMania Wii, on ne peut s'empêcher de tenter la comparaison : lequel est le mieux ? Est-ce bien utile d'acquérir l'un si l'on a déjà l'autre ? Un opus étant de surcroît déjà sorti sur DS en 2008, la comparaison entre les deux est tout aussi tentante. Cédons donc à ces deux questions peut-être un peu faciles mais tellement incontournables.


TrackMania Turbo vs TrackMania Wii

A première vue, TrackMania Turbo ne fait pas vraiment le poids face à son presque frère jumeau. Une partie des circuits sont du recopiage de ceux de la Wii sur lesquels seuls les temps à battre ont été adaptés. Les commandes à boutons sont bien moins amusantes que celles offertes par le volant et les vibrations et sonneries de la wiimote. Les graphismes, éblouissants sur Wii, sont bien plus sommaires sur DS et ne tiennent même pas la route lorsque qu'on tente de jouer sur DSi XL, où la pixellisation se fait malheureusement sentir. Le système de déblocage est lui aussi plus sommaire : pas de niveau d'expérience, pas de succès, pas de sauvegarde du fantôme, moins de statistiques. Idem pour le multi-joueur, on ne peut pas jouer à plus de 4 en local et pas à plus de 2 en wi-fi. Certes sur Wii, on ne peut pas faire plus de 4 en local car diviser un écran en 4 ça finit par faire petit, mais sur DS, chacun dispose de son écran. Il était donc possible de pousser un peu plus.

Seul un point fait pencher la balance côté DS, c'est bien sûr l'éditeur de circuit et son pendant qu'est le mode puzzle. Dessiner avec un stylet, ça restera toujours plus naturel et rapide qu'avec une wiimote. L'éditeur et les puzzles sont donc largement plus plaisants que ceux de la Wii.

L'éditeur, plus maniable sur DS.
L'éditeur, plus maniable sur DS.
Alors me direz-vous, en définitive, il est inutile de s'encombrer de TrackMania Turbo si l'on a déjà la version Wii. Rien n'est moins sûr. Nous ne disons pas que ce jeu est mauvais. Ce n'est pas parce qu'on est moins bon que quelqu'un ou quelque chose, qu'on n'est pas bon tout court, bien au contraire, surtout quand l'objet de comparaison est de très haute qualité. La DS est une console portable qui, contrairement à sa cousine de salon, peut donc voyager. Alors surtout si votre DS est votre compagne de jeu pendant vos nombreux déplacements, avoir TrackMania Turbo dans sa ludothèque peut s'avérer une excellente idée, d'autant plus que les bons jeux de course sur cette chère petite console ne sont pas légion. Que l'on soit possesseur ou non d'une Wii, que l'on ait ou non TrackMania Wii chez soi, dans tous les cas il peut être opportun d'avoir également TrackMania Turbo pour la simple et bonne raison que chaque support à une finalité différente et apporte un plaisir ludique différent. Et puis, quand l'on voit les améliorations par rapport à l'opus précédent, l'hésitation tombe rapidement aux oubliettes et la réponse à la question évidente.


TrackMania Turbo vs TrackMania DS

TrackMania DS était bon. Il nous faisait découvrir une œuvre, très en vogue sur PC, repensant et révolutionnant le jeu de course. Très riche, il nous offrait un nombre incalculable de circuits sur un grand nombre de niveaux de difficulté. Il nous faisait découvrir que la course pouvait aussi se transformer en énigmes, en casse-tête via un mode puzzle. Il ajoutait en prime, comme si ce n'était pas assez, un mode plate-forme consistant à se casser la figure le moins possible de fois sur un circuit bien ardu. Il souffrait néanmoins de 2 défauts majeurs : la présence de plusieurs de bugs et l'absence de mode wi-fi, mode qui était pourtant l'essence même du concept PC.


4 environnements, 25 % de circuits en plus
4 environnements, 25 % de circuits en plus.
Rendons à César ce qui est à César, Firebrand a revu sa copie et elle est cette fois presque sans faille : plus de bug et bienvenue au mode wi-fi, même s'il reste limité malheureusement à 2 joueurs, et que les adversaires ne se bousculent pas encore au portillon, à l'instar de la Wii. Disons qu'il faudra probablement un peu de temps pour qu'une vraie communauté avec ses forums se crée. Les autres aspects n'ont pas non plus été oubliés. On passe ainsi de 3 environnements sur la version 2008 à 4 sur celle d'aujourd'hui (à l'éternel Stadium, s'ajoutent le branché Island, l'envoûtant Snow et le séduisant Coast). 25 % de contenu en plus, avec une maniabilité bien distincte pour chacun, ce qui conserve au jeu son caractère assez ardu, c'est énorme. Les circuits sont toujours aussi incroyables, parfois même avec des rebonds en pleine mer avant de revenir sur la piste, et on s'amuse toujours autant à se vautrer pour miux découvrir les parties hors-pistes. Les musiques ont aussi été un peu plus enrichies et aux thèmes classiques et connus des autres opus se joignent de nouvelles mélodies plutôt plaisantes et plus originales. La difficulté tout à la fois progressive et réelle est également toujours au rendez-vous, donc continuez à protéger vos cheveux pour ne pas vous les arracher.

Alors, tout autant que TrackMania Wii, TrackMania Turbo mérite une place dans de choix dans le top 10 des meilleurs jeu de la console, pour autant qu'on aime les jeux de course mais aussi se creuser un peu la tête.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques