6/10

Transformers 3 : la face cachée de la lune - Test


Je suis né sur un chantier.
Ah, Transformers, toute ma jeunesse. Enfin, non, pas toute, mais quand même, les robots qui ressemblent à des véhicules et qui prennent des formes humanoïdes ont contribué à faire de moi l'homme que je suis. Pas de bol pour moi, ce n'est que récemment que j'ai appris que les robots n'en étaient en fait pas. Il s'agit d'extraterrestres qui ressemblent à des robots. Vous imaginez le choc ! Toute une croyance à remettre en cause. Les fondements d'une éducation qui s'écroule. Aaargh !

Le concept

T
D.R.
ransformers 3 : la face cachée de la Lune
, est un jeu de tir à la troisième personne. Si l'on en croit la boite du jeu on peut frémir : "Déjoue les sombres desseins du vil megatron et empêche-le de réveiller l'assassin Decepticon Ultime : Shockwave !". Une boite de jeu qui me tutoie et m'envoie des pitchs dignes d'une boite de paté Hennaf, ça n'inspire pas tellement confiance. Alors faisons la courte, le concept est simple : on va balader son Autobot en tirant sur tout ce qui bouge. Voilà. C'est dit.

Le graphisme


DR.
Au niveau visuel, le jeu aime bien faire intervenir l'impressionnant, avec par exemple des décors de villes en ruine, ou des explosions dans tous les sens. Ce n'est artistiquement pas super réussi, mais ça reste du convenable, voire même au dessus de la moyenne. Pas de quoi s'ébaubir donc, mais on peut raison gardée.

L'interface du jeu se veut très futuriste. Mais façon futur comme on l'imaginait il y a cinq ans. Ne me demandez pas pourquoi, mais ça raisonne un peu vieillot.

La jouabilité

On dirige un humanoïde robot (extraterrestre) qui peut utiliser plusieurs armes, des capacités spéciales, tout en se transformant régulièrement en véhicule hybride (le mode overdrive), qui utilise aussi de l'armement, ou en véhicule "classique" (voiture, camion, etc.). Si on commence à compter, on se voit bien utiliser une manette à 42 boutons.


DR.
Heureusement, on n'en est pas là, mais malgré tout, il faut avouer que c'est assez difficile à prendre en main. On se trompe régulièrement de bouton. D'autant plus qu'il y a une grossières aberration dans le maniement du personnage. On le dirige toujours avec le stick gauche, tandis que quand on passe en mode véhicule, c'est le stick droit qui est utilisé. Aie.
Pour le reste, c'est du très classique pour un TPS. Pas de surprises particulières. On notera qu'il est possible de locker les adversaires pour pouvoir esquiver tout en tirant sans se poser de questions, ou encore qu'en forme overdrive, une voiture peut se déplacer aussi bien d'avant en arrière que de gauche à droite. On a hâte de voir ce type de véhicule commercialisé. Fini les créneaux !

Un autre point noir évident est la mauvaise physique implémentée sur la forme voiture. C'est le milieu du véhicule qui semble tourner, alors qu'on s'attend à ce que ce soit plutôt les roues. On flotte un peu, et ce n'est pas les collisions avec le décor qui nous convaincront d'une quelconque réalité. C'est d'ailleurs l'impression générale que dégage le jeu : c'est fluide, mais un peu trop pour être honnête.

La barre de vie est matérialisée par une barre d'énergie qui se recharge rapidement lorsque l'on est en sécurité.

La bande-son


DR.
Le doublage français n'est pas incroyable. La voix off faussement grave pendant l'introduction fait bien rire, tandis que les autres ne relèvent pas vraiment le niveau. Mais ce n'est pas tellement scandaleux : de toute façon personne n'a rien d'intéressant à dire. On parle quand même de types qui ressemblent à des robots qui luttent contre d'autres types qui ressemblent à des robots. Ils aiment les échanges un peu punchy mais sans grande profondeur.

Pour la musique, on nous sert un truc un peu futuriste et combatif. Le genre qui pourrait faire perler une larme sur la joue d'un vétéran.

Verdict ?


DR.
Au final, Transformers 3 est plutôt une bonne surprise. On attendait tellement peu d'un jeu se basant sur la licence du film qu'on ne peut qu'être de bonne humeur en découvrant le résultat. Pourtant La face cachée de la Lune n'a pas d'atouts particuliers et n'a pas vraiment de quoi convaincre. Je ne le recommanderai pas, mais je n'irai pas non plus le jeter aux oubliettes.

Les Plus Les moins

+ On joue des Autobots.

+ C'est TransFormers.

+ A part ça, on cherche toujours.

- Un peu trop répétitif dans les approches.

- Le mode véhicule pas du tout réaliste.

- Des contrôles un peu légers.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

4 commentaires

  • Plax

    24/06/2011 à 08h44

    Répondre

    Ahhh ces fameux jeux utilisant des licences de cinéma...on ne sait jamais à quoi s'attendre !http://jeux-video.krinein.com/test- ... 16435.html

  • Canette Ultra

    24/06/2011 à 09h06

    Répondre

    C'est toujours quitte ou double.
    Ceci dit, je me suis bien amusé sur Aladdin, le roi Lion et le retour du roi. Mais ce sont peut-être des exceptions ou bien ça vient de moi

  • Guillaume

    24/06/2011 à 09h13

    Répondre

    On parle des jeux de plateformes ?

  • Canette Ultra

    24/06/2011 à 09h56

    Répondre

    Pour Alasddin et le Roi Lion, oui, c'était la belle époque des consoles 16bits !

    Le retour du roi, c'était le beat'em all mais qui du coup a profité des technlogies plus récentes. j'y jouai surtout sur ps2

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques