A DECOUVRIR
9/10

Achille Talon

Bande dessinée comique à part, Achille Talon est véritablement un plaisir pour qui aime la lecture et les belles lettres.

C'est en 1963 qu'Achille Talon pointe le bout de son nez généreux dans les cases
de Pilote, qui ne contiennent qu'avec peine l'embonpoint de cet insupportable et sympathique bourgeois. Son papa ? C'est l'illustre Michel Greg.

Greg, comme il se plaisait à se surnommer, eut une carrière extrêmement prolifique et multiplia les genres aussi bien que les casquettes, dont on retiendra surtout celle de scénariste aux collaborations prestigieuses : Franquin, Hermann, Dupa, Derib pour ne citer qu'eux.
Comme toutes les grandes histoires, celle d'Achille Talon commence par un coup du sort pour le moins inattendu. En ce novembre 1963, René Goscinny, rédacteur en chef de Pilote est un peu embêté : les annonceurs publicitaires se sont désistés au dernier moment, laissant quelques pages du magazine aussi blanches que le drapeau du même nom. Appelé en renfort, Greg doit inventer un personnage et une histoire à la va-vite, histoire de combler les trous. Contre toute attente, ce personnage provisoire plait aux lecteurs. Achille Talon était né. Quand en 1999 Greg s'éteint, Achille Talon est toujours là et restera sûrement la BD la plus connue de son auteur.

00_250
Antihéros à la surcharge pondérale évidente, Achille Talon réussit à se faire une place dans le neuvième art en développant un inimitable ton décalé. Car davantage que les histoires compliquées et les sempiternelles bagarres avec son Lefuneste de voisin (qui est un cuistre...), Achille Talon détonne par son délire verbal et ses mots châtiés. Bien au-delà du simple jeu de mots, le regretté Greg s'amuse avec notre langue. Il la prend, la retourne, la découpe, la farcit, nous l'étire, en fait une boule et pour nous sortir des phrases à rallonge donnant d'hilarantes joutes verbales, à l'humour aussi fin que dévastateur. Bien sûr, il n'y a pas de fumée sans feu, et il faut lire des phylactères énormes, dont certaines font plus de dix lignes et cela parfois armé d'un bon dictionnaire. Mais quel plaisir de voir Achille déclamer certaines fulgurances, quel bonheur d'apprendre un nouveau mot, quel pied de lire plusieurs fois une bulle pour en extraire toute la saveur...

Et que serait cette BD sans ses personnages ? Dans Achille Talon, il y a bien sûr Achille Talon, un bourgeois têtu et sans doute sur ses propres qualités. Mais la BD s'enrichit au fil du temps d'une ribambelle de personnages secondaires, habités de l01_250
a même folie du vocabulaire haut de gamme. Citons Lefuneste que j'évoquais précédemment, le voisin, qui, comme Talon aime à le rappeler, est un cuistre. Citons Alambic Talon, père de Talon fils, dont le seul centre d'intérêt semble être la bière. Citons Vincent Poursan, le vendeur qui vend de tout et même du n'importe quoi. Malicieux, Greg n'hésitait pas à mettre en scène certains membres de sa propre rédaction, et cela sans s'oublier. Ainsi au journal "Polite" (!) se croisent rédacteur en chef impitoyable, imprimeur gueulard et autres gagmen ringards qui ponctuent les aventures talonnesques.

Greg aimait également prendre des risques. De la simple planche, il étala le temps de quelques ouvrages les aventures de son héros sur tout un album au profit d'histoires complètes, montrant à la perfection son extraordinaire talent de scénariste. Dans le lot, attardons-nous sur Achille Talon et l'Esprit D'Eloi ou encore Achille Talon et le Monstre de l'Etang Tacule où l'esprit de la série est parfaitement respecté tout en incluant les contraintes d'une histoire longue.

Bande dessinée comique à part, Achille Talon est véritablement un plaisir pour qui aime la lecture et les belles lettres et prouve parfaitement le savoir-faire de son auteur, Michel Greg, qui fit date dans l'histoire de la BD franco-belge. Il serait dommage de s'en priver...

Liste des albums (mise à jour au 10 avril 2009) :

Par Greg : 

Tome 1 - Cerveau choc (1966)
Tome 2 - Achille Talon aggrave son cas (1967)
Tome 3 - Achille Talon persiste et signe (1969)
Tome 4 - Mon fils à moi (1970)
Tome 5 - L'indispensable Achille Talon (1971)
Tome 6 - Achille Talon au pouvoir (1972)
Tome 7 - Les insolences d'Achille Talon (1973)
Tome 8 - Achille Talon méprise l'obstacle (1973)
Tome 9 - Les petits desseins d'Achille Talon (1974)
Tome 10 - Le roi de la science diction (1974)
Tome 11 - Brave et honnête Achille Talon (1975)
Tome 12 - Achille Talon au coin du feu (1975)
Tome 13 - Pas de pitié pour Achille Talon (1976)
Tome 14 - Achille Talon et le mystère de l'homme à deux têtes (1976)
Tome 15 - Achille Talon et le quadrumane optimiste (1976)
Tome 16 - Achille Talon et le trésor de Virgule (1977)
Tome 17 - Le roi des Zôtres (1977)
Tome 18 - Achille Talon et le coquin de sort (1977)
Tome 19 - Achille Talon et le grain de folie (1978)
Tome 20 - Viva Papa ! (1978)
Tome 21 - Ma vie à moi (1978)
Tome 22 - Le sort s'acharne sur Achille Talon (1979)
Tome 23 - Achille Talon et la main du serpent (1979)
Tome 24 - Achille Talon et l'âge ingrat (1980)
Tome 25 - Achille Talon et l'esprit d'Eloi (1980)
Tome 26 - Achille Talon et l'arme du crocodile (1980)
Tome 27 - Ne rêvons pas ! (1981)
Tome 28 - L'insubmersible Achille Talon (1981)
Tome 29 - Achille Talon et la loi du bidouble (1981)
Tome 30 - Achille Talon a un gros nez (1982)
Tome 31 - Il n'y a (dieu merci) qu'un seul Achille Talon (1982)
Tome 32 - Achille Talon et la traversée du disert (1982)
Tome 33 - Achille Talon et la vie secrète du journal Polite (1983)
Tome 34 - L'incorrigible Achille Talon (1983)
Tome 35 - Achille Talon... à bout portant ! (1984)
Tome 36 - Achille Talon n'a pas tout dit... (1984)
Tome 37 - Achille Talon et l'archipel de Sanzunron (1985)
Tome 38 - Achille Talon contre docteur Chacal et Mister Bide ! (1987)
Tome 39 - Talon (Achille, pour les dames) (1989)
Tome 40 - Achille Talon et le monstre de l'étang tacule (1989)
Tome 41 - Achille Talon et l'appeau d'Ephèse (1991)
Tome 42 - Le musée (1996)
Tome 45 - Le maître est Talon (2001)

Sans Greg :

Tome 43 - Achille Talon a la main verte (1998)
Tome 44 - Tout va bien ! (2000)
Tome 46 - Le monde merveilleux du journal Polite (2004)
Tome 47 - Achille Talon crève l'écran (2007)
Tome 48 - Achille Talon n'arrête pas le progrès (2009)

Partager cet article

A propos de l'auteur

23 commentaires

  • Achille04

    03/08/2003 à 00h00

    Répondre

    Hop, tiens tiens tiens !!! Je ne suis pas seul à apprécier le génial Chichille ! Génial ? Oui certes ! Bon gros bourgeois, découvert par moi voici quelques décénies... oups ! Un coup de vieux ! Je lui ai volé son patronyme, pour le faire mien ! Achille, dans sa superbe, son Papa, décimeur de canettes, sa Maman, femme Ô combien vénérable, sa fiancée, la divine Virgule, sans oublier bien sur, l'autre là, le cuistre, le voisin, le vil, le chacal, le fourbe, MON voisin !! Mais si, je l'aime bien, sans lui, Chichille n'aurai pas raison d'être !! C'est marrant, comme ces deux êtres aussi différents donc aussi semblables que ces deux quidams, ressemblent à s'y méprendre à mon voisin et à moi même ! Bien sûr, point de nez volumineux au centre de mon visage sublime, bien sûr la calvitie qui est mienne, est volontaire... bien entendu, mon esprit, que j'ai vif, est sans commune mesure supérieure à celui de mon idole !! Mais je me demande parfois, en me parlant à moi même, si la lecture des 44 albums du sus nommé, n'a pas quelque peu modifier, petit à petit, ma vision des choses, et l'idée que je me fais du genre humain !! Vas savoir !! Allez, Hop !

  • vincentjacque

    16/01/2006 à 12h01

    Répondre

    Aaaaah, Talon !!! Du véritable théâtre dessiné ! On peut bel et bien parler de "répliques"... Un comique de langage à nul autre pareil. Lefuneste se prétendant doué dans je ne sais plus quelle discipline, et Talon lui rétorquant : "Ah, mais pardon, il y en a qui sont faits pour ça et d'autres à qui ça va comme un gibus à un dromadaire. Non seulement vous êtes dans le second cas, mais le dromadaire se tirerait avec prestige de la comparaison"... Inégalable, succulent !

    Las, depuis la disparition de Greg, si Roger Widenlocher parvient très honorablement à conserver un visage humain aux différents personnages, Christian Godard, Brett et Herlé, en revanche, se sont appliqués chacun à leur tour à nous tuer Achille Talon , une deuxième, troisième et quatrième fois !

    Ils n'ont strictement rien compris au style "talonnien" ! Pour reprendre l'avis de quelqu'un qui, dans un autre forum, signe "nexus4", les trois derniers scénaristes en date [i]"ont désincarné le bourgeois au gros nez pour nen caricaturer que les traits significatifs. Ils confondent verbeux et volubile, logorrhéique et truculent. Il ne suffit pas de remplir des bulles abondantes pour faire du Talon. Il faut de lhumour, de la dérision ainsi quune mauvaise foi phénoménale."

    Toutes notions totalement absentes dans les sinistres parodies que Godard, Brett et Herlé tentent de nous faire avaler. C'est à pleurer.

    Et je concluerai en citant une fois encore l'intervenant nexus4 à l'avis duquel je me range une fois de plus : "On peut se demander quelle est la cohérence de la politique éditoriale de Dargaud qui consiste à supprimer les albums originaux au profit dintégrales dune part, et à continuer la série par de bien pâles contrefaçons dautre part."[/i]

    Série BD hautement littéraire cherche (bon) scénariste désespérément !

  • Anonyme

    10/11/2007 à 20h48

    Répondre

    A CHIEEEER !!!!





    Ce sinistre bouffon représente un monde à balancer définitivement à la poubelle !





    le comble de la beaufitude !






    Comme TOUTES les chansons de Sardou...

  • Prospero

    10/11/2007 à 21h56

    Répondre

    Toi, tu ne vas pas faire long feu ici si tu n'apprends pas à argumenter et à cesser d'insulter des artistes, et je ne dis pas ça en censeur(e ?) mais comme un constat factuel. ^^

  • Anonyme

    11/11/2007 à 00h55

    Répondre

    Je n'ai pas besoin de ton opinion de guignol Beni oui oui !!!





    Tu es probablement de ceux qui admire CE QU'ON LEUR ORDONNE d'admirer et cela sans chercher à comprendre pourquoi tu admires... TU ADMIRES PARCE QU'ON T'AS ORDONNÉ D'ADMIRER C'EST TOUT... Du moins c'est l'impression que tu me donnes par ta prose puerilement agressive...






    Notre monde manque cruellement d'iconoclastes pour remettre les pendules à l'heure : un jour on vous fera vous prosterner devant un cul de singe en train de ch... et tout le monde aura ORDRE DE TROUVEZ cela génial, et tant pis pour les esprits libres comme le mien qui se plaise à dire "allez vous faire f..." quand ils sentent, par goût pour la sauvegarde de leur dignité, que cela devient necessaire de filer des coups de pieds dans la fourmillières des bien-pensants : pour eux les temps seront durs dans notre monde aspirant au politiquement correct obligatoire...





    J'ÉCRIS CE QUE JE VEUX !!! C'EST çA LA DÉMOCRATIE !!!






    J'urine sur ce blaireau conformiste et réac frileux de Talon : lorsque l'art devient conformiste, et la Bd est un art  (dans seulement certains cas toutefois) il devient outil d'OPRESSION, et ce n'est pas les peintres de l'ancien URSS, qui n'oeuvraient qu'à la gloire de Staline qui viendront ici pour me contredire...






    j'prefère "Terry and the pirats" et "Miss Lace"... Et pour les trucs comiques j'veux du Crumb !






    Pas ma faute si la Bd Franco-Belge est à vomir...






    Sauf quelques exeptions bien sur comme :


    - l'oeuvre d'H. Pratt (mais là c'est plutôt de la Bd Italienne) 


    - Les premiers Pieds Nickelés


    - l'Oeuvre de Cézar (Arthur le fantôme


    - celle du regretté Calvo (renseigne toi sur qui c'était, ce sera excellent pour ta culture générale) 


    - et bien sur comme rigolos irrésistibles j'ai nommé "Canardo" et le "Chat" de Gelluk...






    Pour les arguments, et bien tu liras plus tard...






    Ou plutôt... Procures toi des vieux mensuels "A SUIVRE" parrus vers 1978-85, là tu apprendras en les parcourant, ce qu'est la VRAIE Bande Dessinée... les auteurs de ces regrettées merveilles seront bien plus locasses que moi pour te fournir les arguments que tu me demandes...

  • Kei

    11/11/2007 à 01h04

    Répondre

    C'est beau. J'en pleure presque dis donc.

  • Prospero

    11/11/2007 à 10h19

    Répondre

    Gamin, j'ai essayé de me retenir mais ton message était plus insultant que quiconque ne pouvait en supporter. Tu m'excuseras donc (c'est une façon de parler) pour la rudesse éventuelle de mes propos, que je tâcherai contrairement à ton extrême vulgarité et à ta grossierté sans nom de garder courtois.


    Contradiction n°1, assez commune chez les véhéments de ton espèce. Tu revendique le droit à l'expression, mais tu le nies chez les autres - en somme, tu as le droit de dire que cette bande-dessinée est * insérer ici l'un des adjectifs vulgaires dans lesquels tu te complais * tandis que je n'ai pas le droit de la louer. Et puis tu es si près du point de Godwin, c'est d'un commun...


    Petit deux, par ailleurs, je n'ai pas loué ni critiqué la bande-dessinée dont il est question, ce qui invalide ton raisonnement entier, lequel raisonnement n'est plus qu'un long et incohérent procès d'intention. En ce qui concerne les arguments, tu admets toi-même n'en avoir pas, ou ne pas vouloir les citer autrement que sous forme d'arguments d'autorité (untel a dit ça).


    Petit trois, je te prie de t'en tenir aux arguments ad rem (sur le sujet) et d'éviter les arguments ad hominem (sur nous), cela prouve juste ton incompétence à argumenter.


    Peitt quatre, à partir des quatre lignes que j'ai écrites, tu en as déduis plein de choses sur mon goût et ma culture, te flattant d'en avoir bien plus et me donnant des ordres (!) de lecture en guise d'idées. Allez, je suis magnanime, je te ferai juste remarquer que tu n'as pas dû lire un tome de Canardo depuis un bout de temps pour le mettre sur le même plan que Geluck ; Canardo drôle ? C'est l'une des meilleures adapatations de romans noirs qui soient, et s'il n'est drôle ce n'est qu'au second degré.


    Petit cinq, un conseil, ouvre un livre d'histoire avant d'écrire les énormités que tu as écrites - conseil de gauchiste. 

  • Prospero

    11/11/2007 à 10h27

    Répondre

    Ha oui, j'oubliais, le "fan" que tu es devrais essayer de ne pas faire autant de fautes d'ortho. en donnant ses sources. Le fait même de les donner est louable, mais par exemple "Gelluk" à la place de Geluck, ça te décrédibilise complètement. ^^

  • Guillaume

    11/11/2007 à 10h30

    Répondre

    Hello !


    Pour un dimanche matin, ça réveille ! Bonne ambiance


    Achile Talon pour ma part j'aime assez, c'est quand même la seule bd sur laquelle on peut passer des heures tellement il y a à lire


    Bon dimanche.

  • Prospero

    11/11/2007 à 10h53

    Répondre

    J'aime l'odeur du flamewar au petit matin.


    (En vrai, désolée de m'être emportée. ^^ J'aurais dû faire un truc qui sentait moin l'incitation au troll et plus la réponse constructive...)

  • Anonyme

    12/11/2007 à 19h45

    Répondre

    C'EST OBLIGATOIRE D'ADMIRER ACHILLE TALON ???

  • Anonyme

    12/11/2007 à 20h04

    Répondre

    Mais... 





    Je suis très calme monsieur, c'est vous TOUS qui montez sur vos grands chevaux... Croyez-moi, si je me fâche pour de vrai, c'est bien plus hard que ce que vous avez pu lire jusqu'a maintenant...






    Je vomis cette série, et je ne crois pas être le seul : ceux qui n'aiment pas Achille Talon venez vite on a besoin de vos arguments !






    VIVE PIM PAM POUM !!!

  • Prospero

    12/11/2007 à 20h06

    Répondre

    Non, mais ce type-là, c'est un fake, un troll, ou les deux. ^^

    (Et si tu n'as pas vu que le côté réac' de Talon était de l'ironie, alors tu es vraiment simplet, cher ami.) 

  • Anonyme

    12/11/2007 à 20h19

    Répondre

    C'est cela, moi j'suis Simplet, et Toi t'es qui ?





    Prof ou Grincheux ???






    Bon, on arrête là les connerie, parce que sinon Blanche Neige va venir nous foutre une fessée, et le prince Charmant va nous gronder...

  • Guillaume

    12/11/2007 à 21h22

    Répondre

    Prospero, j'ai connu meilleure argumentation ^^


    Sony K, tu es quelque peu violent en effet dans la façon dont tu exprimes les choses. Il y a des milliers de façons plus élégantes de le faire, qui seront davantage à ton honneur : on ne manquera alors pas de penser que tu as vraiment réfléchi à la question, et que ce n'est pas juste une poignée de mots provocateurs.


    Merci de prendre en compte mes remarques

  • Anonyme

    12/11/2007 à 21h40

    Répondre

    J'vous l'avais bien dit que le Prince Charmant arriverait sur son cheval blanc pour nous gronder...

  • KaSuGayZ

    13/11/2007 à 11h53

    Répondre

    Sony, jt'aime bien.


     


    (pourtant je trouve ça cool Achille Talon) 

  • Anonyme

    15/12/2007 à 19h46

    Répondre

    Didi d'honneur pour tout l'monde !!!

  • Anonyme

    03/11/2008 à 00h05

    Répondre

    Faut toujours un troll pour tout gâcher.


    Talon, on aime ou on aime pas. Les détracteurs n'y comprennent  rien. Ils croient que c'est un goût qu'on acquiert vicieusement. Moi j'ai  embarqué à la première lecture, et je devais avoir 10 ans; et il n'y avait point d'adultes autour pour m'y contraindre.

  • el viking

    03/11/2008 à 00h50

    Répondre

    je me demande ce que dirai notre cher ami Mr. Talon dans le cas présent... pour ma part, ça fais vraiment trop longtemps que je l'ai pas lu, mais j'ai souvenir que j'aimais bien à l'époque...


    Je... j'ai envie de croire à la jeunesse... j'ai envie de croire que je ne me fourvoyais pas étant enfant... j'ai envie de croire à l'idée que mes choix n'était pas dictés par une fatalité totalitaire, mais bel et bien par mes sentiments, mes impressions, mon esprit infantile d'analyse et de perception... allez, après mûre(s?) reflexion(s?), je vais dire que j'aime bien cette BD... j'aime Achille Talon! oui, je choisit la formule offensive!


     El viking, mais pourquoi un troll?

  • Anonyme

    11/02/2009 à 16h05

    Répondre

    Ben dis donc.....


    Je ne pensais pas en écrivant ces quelques lignes, lire presque 3 ans plus tard, tant de commentaires... Achille est une institution, qu'on le veuille ou non, au même titre que Batman ou Pollux. A chacun ses idées, c'est comme Patrick Sebastien à la télé, personne n'est obligé de regarder ! Au fait, j'ai fais mes premières armes avec Zig et Puce, pour les connaisseurs.... Salut aux amis 1

  • Anonyme

    09/06/2009 à 10h01

    Répondre

    L'archipel de Sanzunron est une remarquable allégorie du capitalisme et de l'économie moderne. A ce titre, il est recommandé de le lire en complément d'un autre chef d'oeuvre du genre : Obélix et Cie !

  • Anonyme

    13/07/2010 à 15h00

    Répondre

    Je serai moins tendre que toi, caracal, avec "L'archipel des Sanzunron". Cet album, au dessin passablement bâclé (même si les dialogues restent fleuris) est une pure apologie du système bancaire et j'ai appris (ce qui explique bien des choses) qu'il s'agissait en fait d'une commande du Crédit Lyonnais. Un autre album que je n'apprécie pas, mais alors pas du tout, c'est "La Traversée du Disert", qui est un plaidoyer à peine voilé pour le rétablissement de la peine de mort. Tout le reste de la série (du moins, les albums de Greg) est à mes yeux absolument époustouflant.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques