TRON Evolution - présentation

A plus de 5 mois de la sortie de Tron Legacy (Tron l'héritage en bon français), Disney Interactive nous a convié à une petite présentation de la suite du film de Steven Lisberger, devenu depuis un monument de culte pour de nombreux geeks à travers le monde.
Au programme discours commerciaux et extraits exclusifs (pour plus de détail reportez vous à la news ciné de Riffhifi) mais aussi aperçu de la déclinaison vidéoludique de la franchise nommée Tron Evolution.
Le jeu sortira le 27 janvier 2011 sur PC, PS3, XBoite 360 et sous une autre forme sur Wii et DS.
La mouture qui nous a été présentée était la version PS3 du jeu et pour cause. Cette séance a été l'occasion de découvrir la grosse feature mise en avant par les développeurs: la 3D. En effet sur la console de Sony toute l'aventure solo pourra se jouer en 3D (à condition d'avoir le matériel adéquat bien sur). Nous avons eu droit à plusieurs minutes de gameplay sur écran géant, lunette trouadé sur le nez et malheureusement le moins que l'on puisse dire c'est qu'il reste pas mal de boulot aux gens de Disney. Si la 3D que nous avons vu pendant les extraits du film était
bluffante, celle du jeu donnait un effet de scintillement des plus désagréable. Gardons à l'esprit que cette démonstration se déroulait sur un écran de cinéma et qu'il ne nous a pas été donné de voir comment cela rendrait sur les derniers téléviseurs 3D.
Par la suite nous avons pu essayer deux niveaux du jeu manette en main sur de bons vieux écrans 2D.
Une première phase d'exploration/combat et un niveau sur les fameuses motos fluos.
Les graphismes assez fins mais pas non plus transcendants rendaient tout de même bien l'esthétique du film. Malgré ça on peut se poser la question de la variété, si les développeurs axe tout leur jeu sur les décors futuristico-bicolore vu dans les trailers du film la monotonie risque de se faire cruellement sentir.
Au niveau du gameplay le level à pied se résumait à un enchainement de phases de plateformes à la Prince of Persia (courir sur un mur puis sur un autre, utiliser un
disque grappin) avec des contrôles rappelant ceux d'Assassin Creed le tout dans des niveaux au level design pas franchement folichon et des phases de combats au disque. Les affrontements, dynamiques mais brouillon, était plombés par le manque de variété des coups et des enchainements.
Le niveau à moto consistait à fuir une ville en pleine destruction. A cette occasion nous avons pu voire de jolis effets d'explosions et de déformations de terrain. Mais cette fois encore le tout était déservi par une maniabilité trop molle et une trop grande répétitivité.

 

Si cette première impression peut sembler décevante nous n'en avons pas encore assez vu pour faire une preview complète et il reste encore pas mal de temps aux petits gars de Propaganda Games pour équilibrer tout ça et nous sortir le jeu qui rendra vraiment hommage au rêve qu'a fait au moins une fois tout fan de jeux vidéo: vivre à l'intérieur de l'ordinateur.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques