8.5/10

Ultimate Marvel vs Capcom 3 : Fate of the Two Worlds - Test

A l'instar de Street Fighter 4 qui avait pris son temps pour revenir ensuite très vite sous une nouvelle mouture plus garnie, Marvel Vs Capcom 3 - MVC3 pour les fans - suit la tendance et revient plus fort que jamais. Du moins, c'est ainsi qu'il se présente à la porte de chez Krinein. Véritable révolution ou mise à niveau de luxe, les avis sont légions et il convient donc d'apporter notre grain de sel.

Version 2.0 ?


Ghost Rider vient mettre le feu !
Même histoire pour nos héros de chez Marvel et Capcom : leurs mondes se rencontrent et ils doivent donc combattre les différents vilains tout en empêchant le terrible Galactus de faire un festin des deux planètes (au sens propre, c'est le dévoreur de monde). Cela dit, l'histoire, on s'en cogne un peu. Nous, justement, on veut castagner. C'est ainsi que des nouveautés viennent pointer leur nez. Ainsi, on retrouve avec plaisir les graphismes colorés de ce jeu de baston en deux dimensions. Les arènes grouillent de détails, les personnages sont au taquet et c'est un plaisir d'entendre Deadpool déblatérer toutes ses inepties. Au niveau du système de jeu, pas de changement non plus : un bouton par force (faible, moyen et fort) plus un pour envoyer l'adversaire en l'air. Lorsque vous avez engrangé assez de pouvoirs, vous pouvez déclencher vos meilleurs mouvements ou même les combiner avec les autres membres de votre équipe puisque les combats sont du 3 contre 3. Techniquement donc, rien de bien nouveau, même système de combat dynamique et intuitif, mêmes musiques déjantées et héroïques ou encore même type de visuels accrocheurs et pêchus. Non, mes amis, les nouveautés sont ailleurs !

Un casting innovant !


Hawkeye fait des pieds et des mains pour se battre !
Si les fans irréductibles râleront de ne pas retrouver certains vieux de la vieille comme Cyclops, Guile ou Gambit, il faut avouer que les concepteurs nous ont gâtés avec des personnages inédits et marquant :

Côté Marvel, Hawkeye vient tirer ses flèches tout en esquivant avec grâce tandis qu'Iron Fist rappellera Fei Long de Street Fighter pour ses attaques aux corps à corps rapides et puissantes. Plus classique, Ghost Rider jouera l'efficacité avec ses chaînes et nous fera oublier la piètre prestation de Nicholas Cage. De même, j'ai pu apprécier le Dr.Strange pour ses attaques très classes. Il compense le peu d'inspiration de Nova qui est un personnage peu exaltant. Pour la surprise, Rocket Raccoon s'est invité et le raton laveur est très énervant pour l'adversaire : en plus d'être petit et rapide, il tir avec des armes farfelues mais efficace.


Le chili est puissant dans ce resto !
Chez Capcom, nous avons le droit à un revenant avec Strider Ryu, très classique tandis qu'Arthur de Ghosts' Goblins tient un ennemi en la personne de Firebrand. De même, les fans de Resident Evil accueilleront le terrible Nemesis. Ce dernier est d'ailleurs un personnage imposant mais peu dangereux pour les experts. Côté classe, Vergil vient rejoindre le casting pour faire la nique à son frère Dante. Sa façon de se protéger avec l'étui de son sabre est superbe. J'ai gardé les personnages les plus fous pour la fin : Frank West de Dead Rising vient compléter les rangs des nouveaux avec ses attaques empruntant tout un arsenal de supermarché et des zombies. Plus retors, Phoenix Wright vient défendre physiquement la bonne cause. Il pourra ainsi faire objection, lancer des preuves au visage ou encore envoyer ses amis vous attaquer. Pas facile à manier mais très distrayant.

Et les autres alors ?


Il faut toujours avoir plus d'une corde à son arc !
Les autres personnages subissent un petit équilibrage pour les rendre plus sympas : Captain America devient plus vif ou Phoenix ne lance plus ses attaques comme avant pour ne pas trop l'aider. On redécouvre avec plaisir des personnages comme Spiderman qui gagne en efficacité ou encore Akuma qui ne semble plus déborder de vie malgré les coups pris. Les combats y gagnent et le plaisir s'en ressent.

Galactus, jusqu'alors cantonné à un rôle de boss ultime vient également se battre dans un mode spécial. Il ne faut pas s'emballer pour autant car après un ou deux combats, on s'ennuie un peu mais on apprécie le geste.

De même, les défis ont également été revu mais ils demanderont beaucoup (trop) de travail pour attirer les badauds.

Donc ?

En résumé, cet opus perpétue l'esprit de la saga avec un casting de folie, un système de jeu hyper rythmé et des batailles épiques. Alors, ce n'est pas forcément hyper original et on peut crier à l'opportunisme mais lorsque le plaisir est là, rien à redire non ?


Même pas peur !

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • OuRs256

    21/07/2011 à 23h43

    Répondre

    Décidément, Capcom me déçoit de plus en plus... Il est fini le temps où on avait des jeux complets dès le départ et où les extensions n'étaient que des extensions et non pas les jeux dans leur version "finale" :/http://jeux-video.krinein.com/ultim ... 16690.html

  • Plax

    22/07/2011 à 08h28

    Répondre

    Les nerfs devraient être gratuits...après pour les nouveaux persos, c'est vrai qu'ils pourraient tout mettre d'un coup !

  • Canette Ultra

    22/07/2011 à 08h48

    Répondre

    Toujours pas de Cyclops en plus :s

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques