8/10

Uncharted 4 : A Thief's End

Sortez les rangers, révisez votre Histoire et préparez-vous à en prendre plein les mirettes : Nathan Drake est enfin de retour dans une aventure inédite sur PS4 !

Près de cinq ans se sont écoulés depuis la dernière aventure inédite de Nathan Drake dans Uncharted 3 et, après une anthologie des trois premiers épisodes sortie l'année dernière, notre Indiana Jones des temps modernes débarque enfin sur notre console de salon préférée dans une aventure attendue de pied ferme par la communauté.


L'arrivée à Madagascar sera l'occasion d'une petite virée en 4x4 entre deux affrontements.

 

Et on pourra dire qu'elle a été patiente la communauté : maintes fois reporté, nous promettant monts et merveilles, Uncharted 4 a su se faire désirer. Mais il est enfin arrivé, tel le Messie de la PS4 venu sauver cette dernière en une période de vaches maigres en terme d'exclusivités chez Sony. Rassurez-vous tout de suite, le jeu tient toutes ses promesses en nous livrant l'une de ces aventures incroyables dont Naughty Dog a le secret : approché par son frère revenu d'entre les morts, Nathan doit mettre la main sur le mystérieux trésor du Capitain Avery, un pirate ayant sévi au XVIIème siècle et ayant amassé un butin colossal digne du One Piece ! La quête du fameux trésor aura son lot habituel de rebondissements, de personnages hauts en couleurs (mais un soupçon manichéens), de décors paradisiaques et enneigés exploitant pleinement les capacités de la PS4 pour nous les faire découvrir grâce à des graphismes sublimes, Uncharted oblige. Le travail réalisé par Naughty Dog est colossal et on le sent bien : les environnements sont variés en allant de l'Ecosse enneigée à un Madagascar resplendissant qui vous ferait transpirer devant votre écran, les expressions faciales sont bluffantes, le level-design est un peu moins linéaire nous offrant parfois le choix entre la confrontation directe et "l'infiltration". Le gameplay, quant à lui, n'a pas énormément évolué même s'il faut noter l'apparition d'un grappin permettant de se sortir de situations périlleuses ou de surprendre des ennemis par les airs, c'est marrant mais pas non plus révolutionnaire.


En bon chat noir, Nate se retrouvera plus d'une fois en mauvaise posture.

 

C'est d'ailleurs le coeur du problème : l'aventure qui nous est livrée correspond en tout point au cahier des charges établi par les précédents épisodes de la saga mais ne se renouvelle pas non plus. Les puzzles parsemant les niveaux sont sympathiques et cassent un peu la monotonie de l'exploration à pieds ou en véhicule mais ils ne cassent pas trois pattes à un canard et sont vite rébarbatifs. La seule nouveauté du gameplay concerne le grappin mais c'est plus un gadget qu'une réelle évolution. Quant à l'histoire, même si elle brille comme toujours par son originalité et son contexte historique toujours intéressant, on retrouve toujours les mêmes éléments narratifs. Elle a au moins le mérite de conclure dignement la saga des aventures du sieur Drake. Pour finir, je serai tenté de dire que le jeu devient de plus en plus cinématique, donnant parfois plus l'impression d'assister à un film interactif qu'à un jeu vidéo où on se sent réellement acteur.


Les paysages sont magnifiques et la profondeur de champs impressionnante

 

Pas de doute, c'est bien un Uncharted que nous avons devant nous : un scénario qui réécrit l'Histoire (pirates pour cet épisode) avec une galerie de personnages hauts en couleurs mais un peu manichéens, le tout appuyé par un gameplay solide et des graphismes époustouflants. Peu de surprises au final, bonnes ou mauvaises, mais le plaisir de retrouver Nate est bien au rendez-vous et avec lui l'émerveillement suscité par la découverte d'environnements tous plus beaux les uns que les autres. La mayonnaise prend mais elle a un goût de déjà-vu.


DR.

 

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    1 commentaires

    • Anonyme

      06/06/2016 à 18h48

      Répondre

      Personnellement, cette série ne me fait ni chaud ni froid. Uncharted ne vaut que pour sa technique et rien d'autre. Il suffit de voir les topics dédiés où on ne parle que de graphismes et de comparatifs jeux vidéo pc master race/exclusivités PS4... les joueurs peinent à mettre en avant un gameplay resté coincé en 2008. Cette saga résume bien ce que j'aime le moins dans les jeux vidéos d'aujourd'hui : des jeux qui se veulent transgenres mais qui oublient qu'il y a un joueur derrière l'écran.

      Comme le disait un membre de Canard pc : "Personnellement, Je peux m'endormir le front sur le bouton triangle, le jeu continuera à jouer sans moi."

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques