6.5/10

Unsolved Crimes : Affaires Non Classées - Test

Unsolved Crimes réussit son arrivée sur l'écran tactile de la DS via un concept de jeu type point & click basé sur l'observation et la déduction.

L'écran tactile de la DS a permis de populariser sur console le concept de Point & Click cher aux PC, même si le genre s'est un peu effacé cette dernière décennie. Unsolved Crimes appartient à cette catégorie de jeu, et pourrait être rapproché du médiatique Hotel Dusk, production réussie mais néanmoins pas exemptée de défauts, ou dans une bien moindre mesure de la série des Phoenix Wright.
Dans Unsolved Crimes, vous êtes inspecteur à la criminelle de New York, fraîchement débarqué. Les crimes sanglants ne sont pas rares, et il faudra user de votre logique et de votre sens de l'observation pour faire le tri entre les preuves, confondre les suspects, et désigner le tueur. Et on nous a même promis des fusillades, des interrogatoires, et des courses poursuites, une vraie petite série américaine !

En pratique, les choses seront un poil différentes. Une mission se déroule comme suit :

  • Votre supérieur, Abbot, vous expose la situation en vous présentant les faits détaillés, les indices récupérés, et la liste des suspects ainsi que leurs dépositions.
  • Vous faites route vers le lieu du crime avec votre partenaire, Marcy Blake. Vous fouillez la pièce, examinez la scène de crime et les indices. Vos observations amèneront Marcy à formuler des questions utiles à l'enquête.
  • Vous répondez aux questions puis faites votre rapport à Abbot, ce qui amènera probablement les suspects à refaire une déposition.
  • Vous retournez sur les lieux de crime et recommencez la procédure avec les nouveaux éléments.


Intéressons-nous à chaque aspect. Unsolved Crimes joue la carte de la vraisemblance et propose des affaires dignes des scénarii de cinéma. C'est-à-dire que chaque crime et chaque scène de crime s'efforcera d'être cohérent et fera appel, avant tout, à votre esprit de déduction. Abbot vous remet donc une description des faits, le cadavre (ou tout du moins une modélisation 3D du cadavre), les indices potentiels (un portefeuille, l'arme du crime, etc.), et la déposition des suspects. Chaque objet remis pourra être examiné sous tous les angles grâce au stylet, ce qui vous permettra éventuellement de repérer des indices sur le dos d'une feuille, par exemple. Par contre, aucun contact ne se fera avec les suspects, vos seuls interlocuteurs seront Marcy et Abbot.
La scène de crime est un lieu représenté en 3D, comme une chambre, un parc, ou une ruelle. Avec la croix directionnel ou votre stylet, votre personnage pourra évoluer dans cet environnement comme bon lui semble, et s'attarder sur n'importe quel objet de la pièce pour en obtenir une description (qui parfois ne vont pas plus loin que « Une lampe. »). Il y a même une jauge pour déterminer la hauteur de votre vision, utile pour regarder sous les lits ou au dessus des armoires. Il faudra donc parfois tout passer au peine fin pour récupérer l'indice déterminant, comme une feuille de papier volante. C'est pas mal foutu, et une minimum de méthode et de rigueur sera nécessaire. Lorsque vous pointez sur le bon élément, ou si vous découvrez un nouvelle indice, Marcy formulera une question qui vous permettra de faire avancer l'enquête. Par exemple, si votre supérieur pense que le meurtre est une conséquence d'un cambriolage, et que vous retrouvez des bris de la fenêtre sur le cadavre, Marcy s'interrogera et vous offrira quatre réponses possibles (parmi laquelle : « meurtre déguisé en cambriolage »).

Une faute vous enlève une étoile de crédibilité, tomber à zéro signifie un game over... fugace. En effet, il vous sera possible de reprendre à la dernière question posée avec toutes vos étoiles, sans perte de progression. La seule conséquence interviendra à la fin de l'affaire, puisque votre prestation sera sanctionnée par une note. Rien de bien contraignant, il sera donc possible en cas de séchage d'essayer toutes les réponses sans craindre le couperet. Les questions à choix multiples sont les plus fréquentes, mais l'on vous demandera parfois d'écrire un mot (via une sorte de pendu, pas très difficile donc), de donner une heure ou une plage horaire, de reconstituer un puzzle, ou de tracer des directions sur une carte. La plupart du temps, les réponses coulent de source, tout du moins dans les premières affaires, mais l'ensemble se corse pas mal dans la deuxième partie du jeu. Il est important de se rappeler que tout est logique, et qu'il ne faut surtout pas brûler les étapes. On a donc souvent l'impression d'être pris par la main, la faute aux multiples questions parfois redondantes de Marcy, et l'on ne reste jamais vraiment bloqué pour peu que l'on soit consciencieux dans nos observations.
Le rapport à votre supérieur n'est ni plus ni moins qu'une synthèse de ce que vous avez conclu avec Marcy précédemment. Une bonne occasion de faire le point sur ce que vous savez, d'avoir l'avis de votre supérieur, et d'obtenir de nouvelles dépositions des suspects. Puis vous retournez sur les lieux du crime avec de nouvelles questions.


Le soft a beau se baser un concept répétitif, il ne l'est pas pour autant. Les affaires sont pas mal diversifiées et les situations très logiques, et il est donc satisfaisant d'arriver à la bonne conclusion par son seul esprit d'analyse. De plus, le soft multiplie les mini-jeux, cassant un petit peu le rythme des questions en vous proposant par exemple d'ouvrir un coffre ou de passer une pièce au Luminol (le liquide révélant les traces de sang). A quelques reprises, vous pourrez faire votre inspecteur de télévision en mettant à profit vos réflexes, comme par exemple pour mémoriser un numéro de plaque d'immatriculation d'une voiture qui s'enfuit, ou esquiver des poubelles lors d'une course poursuite malheureusement en ligne droite.
Les joueurs occasionnels ou les petites mémoires pourront également prendre des notes dans un carnet, pour ne pas oublier une piste importante (assez  inutile pour les jusqu'auboutistes, qui auront tous les éléments dans le dossier affaires), ou même dessiner sur la carte du lieu du crime.
L'interface d'une manière générale est assez simple tout en étant très fonctionnelle, même si la plupart des joueurs préféreront certainement se déplacer grâce à la croix directionnelle dans les environnements 3D (mais le stylet sera de toute façon une nécessité pour le reste).
L'aspect visuel se montre un peu en retrait, surtout après des jeux graphiquement très réussis comme Hotel Dusk. Les environnements 3D sont toutefois très corrects et illustrent bien les années 70. Quant à la musique, assez rare, elle est suffisamment négligeable pour faire comme si elle n'était pas là, malgré quelques effets sonores assez crédibles. Question durée de vie, quelques heures seront nécessaires pour finaliser les huit cas qui vous seront proposés, ce qui reste assez faible pour un jeu de ce type. Surtout qu'en fin de compte, une fois le jeu fini, rien ne pourra vous pousser à le recommencer, mis à part un élan de nostalgie lointain.

Unsolved Crimes est un concept intéressant, par ses mécanismes. La logique et l'observation seront vos principales armes, même si celles-ci seront fortement balisées par une partenaire un peu trop envahissante. Quelques énigmes et situations valent néanmoins la peine et les enquêtes demeurent assez prenantes, malgré une charte graphique assez faible et l'absence de véritables interactions avec les suspects.

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Islara

    03/11/2008 à 15h43

    Répondre

    A voir... N'ayant pas été complètement convaincue par Hotel Dusk, je reste prudente.

  • hiddenplace

    03/11/2008 à 18h57

    Répondre

    Moi en tout cas, ça me donne envie (sauf les courses poursuites^^)

  • Anonyme

    05/11/2008 à 11h10

    Répondre

    Acheter ce matin,j'ai déjà commencé!c'est pas mal le jeu fait appel a notre intuition et sens de deduction.


    J'suis bloque au coffre fort mais bon j'vais bien trouver le truc.

  • Islara

    15/11/2008 à 21h55

    Répondre

    Il a l'air court si je comprends bien ce jeu. Ca me fait hésiter.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques