4.5/10

Wallace & Gromit Episode 1 : Les abeilles font mouche - Test

Vous pouvez respirer : pas besoin de passer d'interminables heures à démêler l'écheveau de ce jeu d'aventure. C'est plutôt tout le contraire, vous demanderez à grands cris davantage de difficulté à vous mettre sous la dent.

On est toujours heureux de croiser le chemin de Wallace et Gromit. Que ce soit dans un mauvais pantalon ou chassant le lapin-garou, les deux compères en pâte à modeler sont toujours irrésistibles.

Maintenant qu'ils débarquent sur le Xbox Live dans une série de jeux vidéo, on se réjouit. Le premier épisode : les abeilles font mouches, ne vise malheureusement pas si bien que cela, malgré son titre.

wetg01_250
Arrêter de me regarder avec vos jumelles !
Dans leur petit pavillon british, Wallace et son associé Gromit s'inquiètent. Les factures s'accumulent et les réclamations pleuvent. La dernière invention du maître, un détecteur de fromage en forme de souris mécanisée, a fait de sacrés dégâts chez l'épicier.
Seul échappoir, réussir à livrer 200 litres de mails dans la journée... L'aventure commence !

On dirige tour à tour Wallace et Gromit à l'aide de la manette. L'un des pads permet de focaliser le regard sur les objets avec lesquels on souhaite interagir, tandis qu'une pression sur le bouton Y dévoile l'ensemble des zones actives à l'écran. Le second pad, lui, déplace le personnage. Il suffit donc d'une poignée de secondes pour prendre en main le jeu.

wallace_et_gromit_ep1__1_250
Super. Des factures. Des tonnes.
L'ensemble du titre est en trois dimensions, plutôt correctes, donnant la rondeur que l'on attendait de l'univers Wallace et Gromit, avec une déception du côté des textures et du rendu pâte à modeler bien trop lisse.
Pour le reste, l'animation est elle aussi satisfaisante, sans pour autant nous emmener au septième ciel. Mais on a pu constater à quelques occasions que le jeu subissait des ralentissements. Des saccades sur un jeu d'aventure façon point'n click, c'est très étonnant.

C'est l'aventure elle-même qui fait tout le sel de l'aventure, d'autant plus que l'habillage, la technique, sans êtes mauvais, ne font pas dans prouesse. Si la trame de l'histoire est totalement absurde et loufoque, mais parfaitement enfermée dans une logique imbattable, les abeilles font mouche a un défaut qui semblera une qualité pour le joueur désireux d'aller profiter du beau temps : les énigmes sont particulièrement faciles !
On peut dire qu'on ne bloque jamais plus de quelques minutes sur un obstacle : tout d'abord parce que les choses s'emboitent plutôt facilement, sans combinaisons étonnantes, et ensuite parce qu'il y tellement peu d'objets à actionner, de combinaisons à passer en revue, que l'on peut tout essayer en une fraction de temps raisonnable.

wallace_et_gromit_ep1__4_250
Wallace Da Vinci
Alors, oui, on aime s'immerger dans l'univers de l'inventeur british et de son associé de chien. Leur humour est savoureux, et leurs aventures édifiantes. Ce n'est, par exemple, pas tous les jours que l'on fabrique un super-engrais à partir d'une recette miracle de musculation.
Mais décidemment, non, la difficulté proche de l'abîme n'est pas acceptable. Cette absence de challenge suffit à transformer le jeu en simple visite de formalité. Le genre que l'on range dans un coin et que l'on oublie aussitôt.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques