7/10

Wargame European Escalation - Test PC

Les jeux vidéo de stratégie, chez Eugen Systems, ils connaissent bien ! Et s'il n'y avait qu'une production à garder dans leur éventail de productions, ce serait R.U.S.E., un wargame d'excellente facture qui avait le mérite de proposer de nouvelles choses dans le paysage si étriqué de la stratégie temps réel. Les développeurs s'appuient d'ailleurs sur ce relatif succès critique pour essayer de positionner Wargame European Escalation comme la nouvelle référence du genre, et l'on n'est pas loin du succès.


DR.
Le gros souci du jeu, ce qui l'empêche d'accéder à la reconnaissance populaire, c'est qu'il s'adresse à un public plutôt restreint, comme en témoigneront nos premières réactions face au titre. Si « sexy » était un chocolat, Wargame serait une betterave, et même pas épluchée. Le menu principal, les commandes en jeu (pour ne pas citer l'ergonomie en général), rien n'est fait pour attirer le chaland, Eugen Systems mise plutôt sur le côté fonctionnel, professionnel du jeu. Car ce qui a fait la réputation du studio, c'est leur propension à faire de leurs jeux des modèles de réalisme et de complexité, qui raviront les grands amateurs de stratégie complexe et élitiste. D'autant que l'absence quasi-complète de véritable tutoriel ne facilite guère les choses, et Wargame nous sanctionne directement : ne vous attendez pas à gagner facilement la première mission, le temps de comprendre les commandes et la manière d'engager un combat et vous serez déjà sur le carreau. À partir de là, si ce petit paragraphe vous a rebuté, c'est que vous n'êtes vraiment pas faits pour ce genre de stratégie.


DR.
Vous êtes restés ? Bien, continuons, car il serait dommage de passer à côté des points forts du titre. Celui-ci met en place une uchronie dans laquelle la guerre froide a abouti à une nouvelle guerre mondiale, ce que nous explique la vidéo d'introduction avec guère de détails. Dans ce cadre, vous aurez à incarner les deux belligérants principaux (l'Est et l'Ouest, grosso modo) à travers 22 missions remplies d'objectifs variés. La durée de vie se révèle donc correcte d'autant plus que le jeu propose un mode multijoueurs assez fourni, globalement paramétrable, dont la victoire se définira aux points. Il faudra donc engager correctement, avec les bonnes unités, sur le bon terrain, plutôt que de rechercher la destruction pure et simple de son adversaire. Et pour ceux qui ne souhaitent ni continuer la campagne solo, ni s'attaquer aux joueurs mondiaux, un mode escarmouche permettra de prendre part à des batailles moyennement paramétrées, mais tout aussi tactique que les missions de la campagne – à ceci près que les objectifs sont beaucoup moins stratégiques.


DR.
Quand je disais que le jeu était élitiste, je ne plaisantais pas. Le nombre d'unités à connaître se chiffre en plusieurs centaines, et chacune à ses propres spécificités : blindage, puissance de feu, portée, carburant, les caractéristiques sont nombreuses et sont quasiment toutes importantes au cours de la bataille. Prendre en compte le terrain de jeu est également crucial pour la victoire, et il ne faut jamais sous-estimer l'adversaire même si celui-ci semble largement prenable. C'est sur votre capacité à analyser le terrain et à prendre les combats de la bonne façon que se baseront votre stratégie et votre réussite : foncer le canon en avant dans les lignes ennemies ne marchera quasiment jamais, j'ai essayé, vous pouvez me croire. Le contrôle des territoires d'une map est également crucial pour gagner la bataille sur le long terme, ceux-ci étant nécessaires au ravitaillement de vos unités. Et au-delà de tout ça, il faudra également prendre en compte le moral de chacune de vos unités, sous peine de voir leur efficacité réduite.

Et pour boucler avec mon premier paragraphe, Wargame est loin d'être d'une beauté sidérante : vu d'en haut, c'est difficile à lire ; et vu de près, c'est assez détaillé mais très austère. On se satisfera néanmoins, à quelques reprises, d'assister à une bataille massive au ras du plancher, avant de jouir d'une victoire écrasante ou d'une défaite méritée. Mais en tout cas, le contenu du flacon est à la hauteur de ce qu'il promet : complexe à aborder et à apprécier pleinement, à moins d'être un grand fan de stratégie élitiste.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques