7/10

Wario Ware Touched ! - Test

Le vilain-pas-beau Wario est de retour sur le nouvel hardware de Nintendo : la DS ! Après avoir sévit à moult reprises sur Game Boy Advance, l'antithèse de Mario décide de mettre en pratique le double écran et le stylet de son nouveau terrain de jeu, très peu de temps après nous avoir fait tourner la tête via un opus GBA basé sur un capteur de mouvement.


Un concept
Wario Ware fut un des titres majeurs du lancement de la machine avec Project Rub et autres Polarium ainsi que le fameux remake du génial Mario 64. La presse spécialisée s'étant déjà bien rassasiée sur le nombre de minis jeux, la qualité du scénario dudit jeu et sur la façon de débloquer telle ou telle option, nous allons, ci-après, bien plus parler en terme de concept qu'autre chose afin de soutirer la substantifique moelle de cette fameuse cartouche. Vous voici prévenus.

Dans un univers créatif, et celui du jeu vidéo en particulier, de plus en plus calibré et formaté autour de la violence, du sexe et des graphismes clinquants, Wario Ware Touched ! s'aventure vers un tout autre registre. Premièrement, nous nous retrouvons face à une somme de minis jeux tout sauf aboutis graphiquement, et un système de jeu qui laisse de prime abord assez songeur pour le premier venu non initié à cette licence : assimiler le principe d'une séquence en une seconde et réagir en autant de temps avec le fameux stylet (voire la dragonne), gameplay qui s'avère particulièrement intuitif et instinctif.
C'est donc dans ce principe d'une simplicité à toute épreuve que le titre puise sa force, car tout s'enchaîne à une vitesse folle, musique tordue à l'appui, laissant à vos instincts le seul loisir de jouer. En effet, Wario Ware représente le divertissement dans sa plus pure essence, un titre maîtrisé par une équipe de développement qui fonctionne à peu de chose près via ce leitmotiv : « on vous laisse 8 mois pour faire 200 minis jeux et exploiter tout le potentiel de la DS, maintenant, démerdez vous ».


Accessible à tous

Ce qui frappe instantanément concernant ce jeu, c'est aussi son incroyable capacité à fédérer des gens qui n'ont pas forcement le Jeu Vidéo dans le sang. J'ai d'ailleurs, pour expérience, laissé ma DS entre les mains d'une jeune fille de 10 ans pas très au courant de ce monde, et elle a été littéralement scotchée devant ce jeu, enthousiaste au point de battre quelques uns de mes records et me ruiner ma batterie. Wario Ware est donc en quelque sorte le digne représentant de sa machine, un titre accessible immédiatement qui n'oublie pas d'être intéressant, même vis-à-vis des light users (ce jeu peut devenir un bon petit plan drague... à bon entendeur !), ce qui ne représente pas un mince exploit en soi. Pas mal non plus pour un launch game qui ne peut se calibrer sur aucune référence, et nul doute que Wario Ware Touched ! en deviendra une.

Parallèlement, le titre s'adresse aussi à une frange de joueurs un peu plus confirmés, prouvant ainsi qu'un seul et même titre peut réunir ces deux publics extrêmement épars, via son système de progression, l'intérêt sans cesse renouvelé de péter son high score, et le compartimentage des minis jeux par personnage fantaisiste. A ce sujet, les petites cut-scenes insérées après chaque boss ne viennent jamais refroidir votre plaisir de jeu, c'est déjà ça, pour ceux qui douteraient de leur utilité (mettre l'ambiance ?).


Le bât blesse !

D'un autre côté, il faut avouer que ce concept si frais peut/pourra perdre de sa saveur si Nintendo persiste à puiser dans sa licence juteuse tous les 7-8 mois. Pour ceux qui n'ont pas tous les volets de la série sur GBA, cet épisode sur DS les laissera sur le cul, excusez-moi l'expression, mais les mordus de Wario Ware pourront, à juste titre, voir en ce nouvel épisode un simple copier/coller du concept qui rapporte, mis à la sauce stylet, rien de plus.

De ce fait, les nombreux minis jeux, très amusants et variés certes, ne représentent pas non plus une véritable révolution. Certains d'ailleurs sentent véritablement le réchauffé. Non, Wario Ware Touched ! constitue simplement une évolution, et pourra donc à juste titre décevoir les fondus de la série connaissant sur le bout des doigts chaque petit jeu, sans pour autant les rebuter, attention. Mais pour un titre qui mise sur la fraîcheur et l'instantanéité, le constat fait mal. En substance, si Nintendo continue à pomper outre mesure ce concept, il se peut que les prochains épisodes ne puissent plus jouer sur ce côté révolutionnaire et rafraîchissant qui fait toute la force du titre. Et ce serait bien dommage...


Pour conclure, le nouvel épisode des aventures déjantées de Wario séduira tous les publics, du plus néophyte au plus confirmé, grâce à sa prise en main instinctive, son humour omniprésent, son ambiance déjantée, ses minis jeux et ses petites surprises à découvrir. Reste qu'on n'espère plus revoir ce cher Wario avant quelques temps, même si cela reste quelque peu étrange à constater. Pitié, Monsieur Nintendo, ne tuez pas la fraîcheur de cette série...

A découvrir

Tekken 5 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • bill colby

    19/10/2005 à 19h43

    Répondre

    Ce jeu est assez sympa mais à choisir je préfère Yoshi Touch'n'Go.
    Ayant acheté la DS (la console hein .... désolé!) dès sa sortie, j'ai été séduit par le côté innovant des fonctionnalités qu'elle apporte et par le prix par rapport à une PSP.
    Ces temps-ci je suis sur Need For Speed Underground 2. Ce n'est pas aussi bien que Xbox mais ca reste plaisant à jouer surtout avec l'écran tactile.
    Ecran tactile qui pour Mario 64 est beaucoup plus précis que la croix pour gérer les déplacements.

  • Anonyme

    09/06/2010 à 21h03

    Répondre

    jaurais tellement aimé l'avoir le jeu wario ware touched

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques