A DECOUVRIR
8/10

My Evil Twin

Joie, allégresse, félicité... que dis-je, orgasme intellectuel ! Après un silence modem de plus de six mois (« silence modem », ça sonne moins bourgeois de la connexion que « silence ADSL » ou « silence câble », bref) Lauren Hoffman a enfin mis son site à jour cet été ! Et là forcément, vous me regardez comme le gros nerd que je suis, en vous demandant de quel truc inconnu il va encore nous parler. Peut-être. Ou peut-être pas...

A moins d'avoir un peu tâté des Inrockuptibles vers 97, vous ne connaissez probablement pas Lauren Hoffman. Nul besoin de raconter sa vie par le menu, elle le fait merveilleusement bien elle-même. Pour donner envie, néanmoins : une jeune femme née en 1977 grandit avec un père passionné de musique, rencontre des artistes comme Dave Matthews ou Jeff Buckley avant la célébrité, enregistre pour Virgin puis casse un contrat de six albums au moment de sortir le deuxième jugé pas assez bankable. Suivront des périodes de doutes, remises en question et recherches de soi.

La chanteuse - songwriter - productrice - professeur de yoga (vi, vi) Lauren Hoffman a appris le langage html puis créé toute seule son site Internet en avril 99, intitulé si l'on en croit la page d'accueil My Evil Twin (du nom d'une chanson jamais publiée). Certes, le html ne soutient plus très bien la comparaison technique aujourd'hui avec ses plus jeunes frères (php, flash...) mais ça n'empêche pas le site d'arborer un look classieux et élégant. Non mais. Aux côtés des traditionnels biographie, paroles de chansons, poèmes, galerie photo et autre playlist (ça ressemble beaucoup à un site perso, ce qui rend l'ensemble charmant et attachant) figure un journal dans lequel la demoiselle se laisse aller à quelques confidences ou billets d'humeur, tour à tour emphatique et désabusée. Certains passages se révèlent tout simplement bouleversants (lire toute affaire cessante La petite fille à sa maman sort les crocs, Plus d'aiguilles, Je suis le numéro 125 et Seule).

Toujours autant sur le coup, je VIENS de me rendre compte en écrivant les titres que parmi les nouveautés proposées se trouve... une version du site intégralement traduite en français, manifestement par la demoiselle en personne. L'autre grosse nouvelle concerne la formation de The Lilas, son nouveau groupe qui, avec son amie de longue date Karmen Buttler à la guitare acoustique, risque de faire pas mal d'étincelles en concert et (vite vite !) sur disque.

A noter, pour les sceptiques à ce stade de l'article, que les deux albums de Lauren Hoffman (Megiddo et From the Blue House, aussi excellents l'un que l'autre) sont INTEGRALEMENT téléchargeables directement sur le site, avec une prestation radio et une poignée d'inédits. Comme dans certains musées, on paye ce que l'on veut, si ça nous plaît. Non vraiment, Lauren a tout pour plaire. Vivement la suite !

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques