5.5/10

Wet - Test

Ruby a tout pour elle : la beauté, la grâce mais aussi 2 flingues, une épée et une tripotée de tueurs aux fesses. Wet est un jeu champagne où les bulles sont autant de musiques entraînantes que savoureuses. Néanmoins, l'arrière goût est un peu amer car la mise en bouteille est un peu limite.

Lorsque l'on parle de WET, un sentiment étrange nous empare : qu'est-ce que c'est que ce jeu? un pastiche? un hommage? un défouloir ? la réponse n'est pas si simple tant le jeu proposé est complexe sous son apparente simplicité. Pour  se faire une idée rapide, il suffit d'imaginer les développeurs de Stronglehold qui auraient pris de la drogue avec les gars du jeu Godhand ou encore un Total Overdose que l'on aurait rendu plus fou. Le fun et la folie destructrice semblent alors marcher main dans la main avec le charisme des personnages. Ces associations sont-elles aussi partenaires de l'idée que l'on se fait d'un bon jeu?

Insane ! INSANE !


Notre compagnon de massacre sera la belle Ruby (Sa voix originale est celle d'Eliza Dushku). Cette mercenaire est rebelle à toutes autorités et les seules mots qu'elle maîtrise sont des insultes. Ses seuls vrais amis sont des indics douteux et ses flingues. Avec une facilité rare, vous pourrez les dégainer et virevolter dans tous les sens. Dans ce jeu, pas le temps de marcher. Il faut courir, sauter et glisser tout en tirant pour tuer tout le monde. Les animations ne sont pas au top de la fluidité mais on prend plaisir à faire un peu n'importe quoi dans les arènes de jeu ou encore, dans les couloirs. Malgré le grand nombre de mouvements, les plus efficaces resteront le bon vieux plongeon et la glissade.  Etant donné que Ruby vise toute seule avec son deuxième flingue, on deviendra vite le roi du double kills et autres acrobaties. Le gros point fort du jeu n'est pas là malgré tout.


Le vrai plus de ce titre est l'ambiance. Avec ses personnages caricaturaux mais charismatiques, on suit avec plaisir Ruby à travers les rues. L'ambiance pourrait rappeler le travail de Tarantino et Rodriguez. Il faut ajouter à cette source d'inspiration une bande son du tonnerre. En effet, on peut critiquer beaucoup de choses sur WET mais pas sa musique. Elle accompagne à merveille le jeu et elle donne envie de continuer la partie. En éteignant la console, ce sont les grands riffs  de guitares, des solos déjantés à la basse et des voix cassées que vous aurez en tête.

Ruby Ruby Ruby Rubyyyyy


Malgré le grand fun du titre, vous aurez également en mémoire quelques soucis. En effet, le jeu ne joue pas la carte du glamour. Les environnements répétitifs ne nous font pas voyager. Vous ne pourrez pas non plus détruire ce que bon vous semble ou encore choisir votre chemin. On assiste dès lors à un jeu scripté où le moindre saut a été paramétré au millimètre. Vous serez par conséquent un peu frustré de voir Ruby sauter un gouffre de 6 mètres avant d'assister à sa mort lors d'un bond de 2 mètres. La répétitivité des actions se fera aussi ressentir : on saute, on glisse puis on saute et on glisse. Les autres armes à feu sont optionnelles et le sabre n'est pas toujours mis à l'honneur. Le mode "rage" où tout devient rouge est un gadget qui n'exploite pas assez le fun du titre. A ce niveau là, les arènes seront meilleures (mais pas de beaucoup pour certaines). Le plus énervant dans ce jeu sera tout de même les phases de "conduite" où l'on peut juste tirer tout en étant en équilibre sur les voitures. Imprécis, injuste et ennuyeux seront les qualificatifs qui vous viendront à l'esprit. Et encore, je vous passe ceux que vous aurez lors de la chute libre en avion.

Douche froide ?


La durée de vie anémique du titre (moins de 10 heures en traînant un peu) est aussi un point noir. On sent pourtant que le soft a gardé des choses à dire. Vous aurez bien entendu un mode défi pour prolonger le plaisir mais on reste un peu sur sa faim. Ceux qui détesteront ,attendront un jeu plus consistant tandis que ceux qui aimeront, voudront continuer de suivre Ruby au bout du monde ! Dans tous les cas, vous en voudrez plus. A ce sujet, les Quick Time Events nous font saliver car Ruby exploite davantage ses capacités. Elle cogne dure, elle jette son épée. On aimerait nous aussi faire tout celà... Ca changerait un peu notre adage "saute et glisse".

WET est donc un projet ambitieux mais pas toujours suivi niveau technique. Son ambiance unique et sa bande-son sauront capter votre attention, mais le reste à des chances de vous faire passer votre chemin.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques