WRC 2 - Sur la ligne de départ...

Krinein JV était invité en ce début de semaine pour essayer WRC 2 et rencontrer Sébastien Pellicano, game producer sympathique (et français) du studio italien Milestone (SBK, Superstars V8)


Ce dernier avait certainement hâte de nous montrer toutes les évolutions apportées par son équipe afin de corriger les défauts du premier épisode. En effet, les joueurs pourtant heureux de retrouver leur bonne vieille licence officielle WRC en 2010 ont vite déchanté devant la conduite aléatoire et la réalisation grossière du titre.

Pour rectifier le tir cette année, ses développeurs ont décidé de tout reposer à plat, en commençant par écouter attentivement les joueurs et prendre en compte leurs attentes.

Un gros travail a alors été apporté sur la réalisation, aussi bien graphique que sonore (avec des enregistrements des voitures en live s'il vous plait). Une expérience qui se veut encore plus réaliste grâce à la gestion des collisions par points, plus précise que la précédente par zone. Des dégâts qui ne sont pas d'ailleurs pas qu'esthétiques mais aussi mécaniques et paramétrables, pour éviter aux débutants de devoir rentrer à pied 500 mètres après le départ.

De toute façon, les plus maladroits pourront s'aider du "rewind", joker maintenant très répandue permettant de revenir quelques secondes en arrière pour corriger une erreur de conduite. Sébastien Pellicano aime d'ailleurs à rappeler que ce système a vu le jour sur une création de Milestone (SCAR).
Une fonction qui sera sans doute très utile avant de maitriser sa conduite sur les 25 types de surfaces disponibles, entre asphalte sec ou mouillé, terre, graviers, neige ou encore glace.

Quitte à donner des chiffres, autant continuer de suite en dévoilant le reste du contenu, plutôt conséquent, de WRC 2:
- 78 spéciales
- 13 pays (plus un lieu bonus avec le circuit urbain de Berlin composé de 6 tracés)
- 5 super spéciales, nouvelle catégorie de courses en un contre un.
- 32 modèles avec de nombreuses déclinaisons, soit 86 voitures au total, dont les véhicules du Rallye Safari et ceux du fameux groupe B (anciens bolides surpuissants)

Mais WRC 2 ne souhaite pas n'être qu'un banal enchainement de spéciales, et le mode Carrière à donc été repensé pour proposer aux joueurs de se mettre aussi bien à la place du pilote qu'à celle du team manager, et ainsi gérer tout les aléas d'une écurie.

Enfin, l'aspect en ligne a bien entendu été amélioré pour proposer à 16 joueurs de s'affronter sans accroc lors de courses et championnats virtuels.
Ces derniers seront d'ailleurs intéressés de savoir que le premier contenu téléchargeable - Rallye Safari - sera disponible 30 jours après la sortie de WRC 2, suivi certainement d'autres DLC publiés mensuellement. Il sera évidement payant (ha bon ?...), vendu certainement entre 8 et 10 euros.

Au final le titre rassure, car partant de loin, mais il aura fort à faire face à Drift 3 ou à Forza 4. L'expérience sera-t-elle aussi réaliste et fun que promis lors de la conférence ? Pour le savoir, nous vous donnons rendez-vous dans quelques jours pour la publication de notre test de WRC 2.

 

Pour patienter, nous vous proposons un petit entretien avec Sébastien Pellicano, le game producer de WRC 2.

 


Sébastien Pellicano.
Krinein JV: Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Sébastien Pellicano: Je suis Sébastien Pellicano, producer de WRC 2, dernier jeu réalisé par les studios Milestone.

K JV: Quelles sont les améliorations apportées par rapport au premier WRC ?
S P: Alors on a beaucoup écouté la communauté des joueurs afin de répondre au maximum à leurs attentes et corriger les défauts. Premier point sur le graphisme, on a retravaillé tous les graphismes afin d'avoir un jeu d'un très haut réalisme. Ensuite le gameplay a été revu afin d'être adapté à la fois aux joueurs hardcore et aux joueurs plus casual. Et dernier point sur l'audio, les voitures ont été enregistrées unes à unes dans la réalité afin d'avoir un maximum de réalisme.

K JV : Quelles sont les véritables nouveautés de WRC 2 ?
S P: WRC 2 est le seul jeu avec la licence officielle, donc on a toutes les voitures du championnat officiel, tous les pays, toutes les spéciales. On a aussi ajouté les Super Special Stage qui sont au nombre de cinq, et qui sont de nouvelles modalités de course en un contre un sur circuit. On a des rallyes urbains... donc en ville. Et on a aussi inclus les voitures du groupe B et celles du Rally Safari, en plus des voitures WRC du championnat officiel.

K JV: Quand et à quel prix sera proposé le premier DLC (Rallye Safari) ?
S P: Pour le contenu téléchargeable, il me semble que ce sera dans les 8-10 euros, mais je n'en suis pas certain... Il sera proposé un mois après la sortie du jeu, donc autour du 13-14 novembre.

K JV: Si tu devais convaincre un ami d'acheter WRC 2, que lui dirais tu ?
S P: Je lui dirais que cette année il peut vraiment faire une compétition de rallye avec Loeb... Mais pas que ça. Il peut gérer sa carrière avec du management, à la fois avec les mécaniciens à la recherche de pièces et en tant que pilote, qui reste le plus important. S'il a vraiment envie de se sentir dans la peau d'un pilote de WRC, il faut vraiment sauter sur l'occasion.

 

WRC 2 est d'ores et déjà en vente sur PS3, Xbox360, et PC.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques