X-Men Origins : Wolverine sort les griffes

Wolverine renoue avec ses origines et toute sa violence intérieure. Il montre patte blanche et on y croit. Le loup est-il dans la bergerie ?

Si tous les fans de comics savent que X-Men Origins fait son retour le 29 Avril au cinéma, ceux qui cumulent la geek attitude avec la geek attitude (comment ça !? On peut être doublement geeks ? A la fois dans le domaine du jeu vidéo et dans celui du comics ?) attendent particulièrement le 30 avril pour s'adonner à leurs pulsions primaires de joueurs destructeurs sur le jeu adapté de la licence.

Logan s'envoit en l'air (à bas coût ?)
Logan s'envoit en l'air (à bas coût ?)
Pas question ici de faire un procès à la violence malgré la mise en bouche tendance un peu tendancieuse. Le plus grand attrait du jeu vidéo est certainement de pouvoir se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre. Parce qu'on aime se sentir beau, riche et célèbre. Là, manque de chance, c'est dans la peau de Wolverine qu'on se retrouve, alors entre deux griffures, une section de colonne vertébrale et un éviscérage en règle, on a du mal à trouver l'amour, la gloire et la beauté. Mais qui sait ? Il ne s'agit que d'une preview !

C'est donc en cette belle soirée du 16 avril qu'un tour au loft Microsoft nous a permis de voir le jeu tant convoité par les fans des griffes de la journée (et de la nuit aussi, mais on ne voudrait voler la vedette à personne). Vous le devinez, on a uniquement vu la version Xbox 360, ce qui est somme toute tout à fait logique. Il faut dire que la vieille une autre soirée spéciale permettait de prendre les commandes du jeu sur Playstation 3. Sans surprise, c'est le même.

Aujourd'hui, on rase gratis
Aujourd'hui, on rase gratis
Comme je sais que vous vous moquez certainement des circonstances qui nous ont amenées à palper la bête, passons plutôt directement aux premières impressions dégagées par le jeu.

X-Men Origins : Wolverine, c'est le retour aux sources de la licence Marvel. C'est violent et c'est assumé. C'est jouissif et ça l'est aussi. Jouissif parce que violent d'ailleurs. Wolverine c'est le personnage marquant de la licence X-Men, celui qui a certainement le passé le plus tourmenté et le plus complexe, et qui a aussi le style qu'on jalouse le plus.

Doté d'un pouvoir de régénération à vitesse grand V, le gars, mis à part qu'il se paie une barbe louve un poil ridicule, ne se contente pas de guérir. Il est aussi capable d'asséner la mort grâce à des griffes d'adamantium qui lui ont été greffées (et pas griffées ! Suivez un peu !).

Mais le gars qui se croit loup n'a pas toujours été ainsi. James Howlet, de son véritable nom, a subi mille outrages qui l'ont transformé en cette personne autant animale qu'humaine. Et maintenant, pour faire rapide, l'homme qui hurle à la lune à envie de se venger. C'est là qu'on prend les manettes... et son pied.

Le cercle de l'ami tué
Le cercle de l'ami tué
En effet, Wolverine est un beat them up où l'on s'amuse à faire connaître la mort et ses mille facettes à tout un tas de sales types, voire de monstres. Que ce soit en interaction avec le décor (en lançant les ennemis sur des pieux) ou par des combos ou des coups spéciaux, la faucheuse se trouve toujours dans le coin.
Si pendant les premiers instants on sent que le gameplay de combat risque d'être répétitif, on est bien vite persuadé qu'au contraire, on se prendra au jeu. Il y a vraiment de nombreuses façon de combattre, certaines plus efficaces que d'autres, mais aussi plus funs. Mais n'ayant pu tester que la première demi-heure de jeu, c'est une impression à confirmer. Dans tous les cas, c'est au corps à corps que tout se passe, même si Logan (rappelez-vous, c'est comme ça que l'appelent ses potes X-men) est doté d'un pouvoir de "fente" (la traduction interpèle...) qui lui permet de bondir vers ses ennemis, en franchissant plusieurs mètres d'un coup.

Les combats ont donc l'air plutôt sympathiques et extrêmements violents, comme on ne peut s'empêcher de se le rappeler en voyant des démembrements et des gerbes de sang giclant au ralenti.
Bien entendu, pour compléter cet étalage de coups, un système d'expérience permet de gagner des capacités et ainsi être plus performant à semer la mort, ou bien à guérir. On monte en niveau plus ou moins rapidement, en fonction de nos prouesses "combotiques".

Logan en tue tue ?
Logan en tue tue ?
La guérison, ou plutôt la régénération, parlons-en. C'est impressionnant de voir le corps de Wolverine être littéralement troué d'impacts de balles là où les ennemis l'ont touchés. Mais c'est réjouissant de voir que sa carcasse se reforme rapidement, dès lors qu'on trouve le temps de souffler quelques secondes, ou tout du moins qu'on arrête d'encaisser des dégâts. Cela implique bien évidemment un gameplay  dans lequel la jauge de vie à tendance à descendre dès lors qu'on se trouve en face d'adversaires, puis à remonter une fois le combat terminé. Ca laisse un peu un goût de détournement de timing : tués tous les ennemis en X secondes, ou mourez. Pourtant, c'est plutôt efficace, et comme déjà dit, impressionnant. C'est d'autant plus réaliste que le maillot de Logan ne se régénère pas, et d'autant plus politiquement correct que son pantalon, lui, est à l'épreuve de tout.

Quoiqu'il en soit, même si le l'homme à poils, mais toujours couvert en bas, à une fâcheuse tendance à passer sa vie les jambes à moitié fléchies, comme s'il s'attendait à bondir à tout instant, il est plutôt aisé à manipuler. Peut-être même trop, car la difficulté des premiers niveaux n'est pas franchement au rendez-vous. On nous a cependant promis que l'adversité allait devenir de plus en plus forte par la suite, bavements inclus. Ce qui devrait, d'après ces mêmes sources, conduire à une durée de vie de 12 heures pour un joueur moyen.

Ca doit piquer
Il saut de joie
X-Men Origins : Wolverine  semble donc être une adaptation plutôt fidèle du comics original, ce qui devrait en réjouir plus d'un. Mais c'est aussi et surtout l'adaptation du film que nous n'avons pour le moment pas encore vu, alors difficile de vous dire ce qu'il en est de ce côté. D'autant plus que nous n'avons pu voir que les premiers niveaux du jeu. L'action est en tout cas bien présente, et les ennemis nombreux, même s'ils n'ont pas été particulièrement coriaces, malgré des rencontres avec quelques gros monstres impressionnants.

Là où le jeu est un peu faiblard, et ce qui ne risque pas d'être remis en  cause par un test plus complet, c'est par la qualité de ses graphismes. Ils sont en effet un peu faibles par rapport à ce qu'on peut voir ailleurs sur Next Gen. C'est plutôt beau, les textures sont soignées et nombreuses, mais c'est un peu terne et finalement pas si attrayant. On aurait aimé un peu plus de peps pour un jeu d'action qui se revendique comme tel. Ils ont même viré les Quick Time Events pour éviter qu'on ne s'endorme en jouant à cette nouvelle version du merlin. Et ça, c'est bien joué.

On s'attendait à une énième adaptation bâclée d'une licence à succès, et c'est un jeu soigné qui fait son entrée. Conserver l'esprit de la licence et obtenir un véritable plaisir de jeu semble avoir été le maître mot des dévéloppeurs de chez Raven (font-il du Kung-Fu), alors on a hâte, contre tout attente, de pouvoir tester le jeu complet.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

3 commentaires

  • Anonyme

    12/05/2009 à 21h16

    Répondre

    arigatou. it's yatta


     

  • Anonyme

    27/05/2009 à 23h35

    Répondre

    Moi j'ai trouvé ce film encore plus mauvais que X-men 3, pourtant je ne pensais pas cela possible. Il est nul du debut a la fin, ils ont epuisé le filon et ça se sent.

  • Canette Ultra

    30/05/2009 à 11h10

    Répondre

    Le film ne vaut pas le jeu vidéo ^^

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques