7.5/10

Yoshi Touch & Go - Test

« Bon, les p'tits gars, aujourd'hui j'veux un nouveau concept. J'vous donne la Nintendo DS, son stylet, Yoshi, les deux frangins en couche-culotte, et je veux que personne ne puisse résister à l'envie d'une petite partie. Vous avez deux jours. »

Yoshi Touch & Go est l'exemple même du génie créatif de Nintendo, la preuve irréfutable que sa console portable, dotée rappelons-le d'un écran tactile, a marqué un grand tournant dans l'histoire vidéoludique. Car Yoshi Touch & Go est un concept, un de ceux qui ne pourront jamais être transposé ailleurs que sur une console possédant un écran tactile (j'y vais un peu fort, puisque une bête souris d'ordinateur pourrait peut-être faire l'affaire). Pourtant, l'affaire est loin d'être compliquée, et c'est dans sa simplicité extrême et sa facilité d'accès que le jeu nous gagne à sa cause. Une DS, un peu de jugeote et de dextérité, voilà en somme tout ce dont vous aurez besoin pour prendre plaisir avec ce brave et dévoué Yoshi.

Yoshi Touch & Go offre jusqu'à quatre modes de jeux différents, ancrés dans l'univers graphique sonore du fameux Yoshi's Island. Si le principe du jeu ne change guère, ces modes sont suffisamment marqués pour ne pas laisser planer une impression de réchauffage. Pourtant, chaque partie se ressemble dans l'esprit : une phase « verticale », et une phase « horizontale ».

Oh oui, touche moi. (Phase verticale)

Alors qu'ils savouraient un paisible voyage à dos de cigogne, les bébés Mario et Luigi sont agressés par un vilain sbire de Bowser. En chute libre, les bambins ont juste le temps de sortir quelques ballons de baudruche pour ralentir leur inexorable descente, infestée de vils ennemis patibulaires. Et c'est là que vous intervenez !

En quelque sorte, vous êtes la main du destin. Et cette main tient fermement entre ses doigts agiles le stylet de la Nintendo DS, qui lui permettra d'orienter la chute du bébé en traçant de chouettes petits nuages blancs, histoire d'éviter les ennemis, dans un premier temps, et de ramasser le maximum de pièces, dans un deuxième. Le couffin glissera calmement sur le chemin que vous lui aurez destiné, pour peu que celui-ci soit cohérent. Il n'est en effet pas rare de se tromper d'un centimètre, et de voir alors son nouveau-né rater la petite courbe et partir du mauvais côté du chemin. Heureusement, votre admirable main ne sera pas démuni face à la horde de méchants kidnappeurs potentiels, puisqu'elle pourra tracer des cercles de nuages permettant d'emprisonner les ennemis dans une bulle, les réduisant à l'état de pièces de monnaie.

Mais quel est l'intérêt de ces pièces de monnaie ? Le jeu les comptabilise, et les compare à un barème. Ce chiffre total déterminera la couleur du Yoshi qui vous récupèrera sur la terre ferme, son réservoir d'oeufs et sa vitesse de marche.

Go Yoshi go, Yoshi go
Go Yoshi go, Yoshi go (Phase horizontale)

Une fois le sol atteint, votre nourrisson se retrouve à dos d'un Yoshi (la couleur dépend donc de votre performance en mode vertical). Celui-ci répond à un scrolling : il avance tout droit, sans possibilité de le stopper. Fort heureusement, vous pourrez influer sur sa course à l'aide de vos petits nuages, le ralentir en formant des côtés, l'accélérer en traçant des descentes, etc. En « cliquant » sur l'écran, Yoshi enverra un projectile en forme d'oeuf, d'une utilité cruciale pour se débarrasser des ennemis ou ramasser des pièces hors d'atteinte (par exemple, celles affichées sur l'écran du haut de la DS, non-tactile). Des fruits dispersés un peu partout vous permettront de renflouer votre stock d'oeuf, dans les moments de pénurie qui ne seront pas si rares que ça.

Les différences entre les modes de jeux interviennent principalement dans la phase horizontale :
- Mode Standard : Yoshi doit simplement parvenir à la fin du niveau.
- Mode Marathon : Yoshi doit parcourir le maximum de distance.
- Mode Chrono : Yoshi doit récupérer Luigi, prisonnier d'un groupe d'ennemis ailés, dans le moins de temps possible.
- Mode Défi : Yoshi doit parcourir le plus de distance possible au milieu d'un niveau truffé d'obstacles et affublé d'un temps.

Seulement quatre modes de jeu ? Oui, seulement quatre modes, et même si les niveaux sont générés aléatoirement par la console, le jeu repose uniquement sur un système de high score. Chaque mode dispose de son tableau de record, qui trouve tout son intérêt lorsque plusieurs joueurs souhaitent se défier. Sinon, sa durée de vie dépendra uniquement de votre soif de performance.

Conclusion

Dans le concept, Yoshi Touch & Go fait partie de ces jeux novateurs qui accrochent, qui ne laissent pas de marbre, malgré un premier abord très enfantin (l'univers graphique y est pour beaucoup). Son plus gros problème, peut-être même son unique problème : sa durée de vie, basée sur seulement quatre modes de jeu.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    07/03/2009 à 18h16

    Répondre

    [img]/jeux-video/../forum/images/smilies/nananere.gif" border="0" alt="" />

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques