Yu-Gi-Oh! 5D's Stardust Accelerator : World Championship 2009

Ce dernier né des Yu-Gi-Oh! sur DS, doté une fois de plus d'améliorations tant de fond que de forme, ne devrait décevoir personne.

Attention : afin de tenir compte de la grande variété du panel de lecteurs, nous avons décidé de scinder cette preview en 2 parties, une destinée aux néophytes qui souhaiteraient découvrir l'univers vidéo-ludique Yu-Gi-Oh !, une destinée aux experts qui ont déjà joué à une ou plusieurs des précédentes versions sur GBA, DS, PC, PSP ou PS2 et qui souhaiteraient obtenir des informations aussi précises que possibles. Bonne lecture.

Merci à Konami pour son accueil chaleureux et à Fémy, Arnaud, Seb et Tony pour le partage de leur savoir. 

Crédit : les 3 cartes officielles incluses sont : Archdémon Enfernité, Nain Enfernité, Gardien Enfernité (à noter que ce sont toujours ces 3 cartes quel que soit votre exemplaire du jeu DS).


Section amateurs(trices)

Yu-Gi-Oh!, vous avez déjà vu ce nom chez votre libraire, à la Fnac, ou à la télévision, ce qui est tout à fait normal puisqu'il s'agit à l'origine d'un manga décliné en livre et en animation. Vous avez peut-être aussi vu ce nom dans les bacs à cartes à jouer de magasins divers et variés, ce qui est tout aussi normal. La spécificité de Yu-Gi-Oh! tient en effet à ce que Kazuki Takahashi, tout en créant un manga, une histoire, des personnages et leur aventures, a parallèlement inventé un jeu, jeu auquel ses héros s'adonnent tout au long des 38 tomes du manga initial.

Dans un univers fantastique peuplé de monstres, démons, anges, elfes et autres créatures imaginaires, le tout associé à la magie, le jeu consiste ainsi à effectuer des combinaisons stratégiques parfois complexes, dans un duel à 2 ou à 4.

On achète les cartes avec des DP
On achète les cartes avec des DP
Avec le temps, les nouveaux tomes, puis les nouvelles générations de héros, les règles ont été affinées, et de nouvelles cartes sont apparues. Aussi était-il inéluctable que le jeu de cartes soit très rapidement transposé en jeux vidéo, sur différents supports, et que chaque année de nouvelles versions sortent pour tenir compte des nouvelles cartes. Point commun à tous les jeux vidéos Yu-Gi-Oh! que ce soit sur PSP-PS2 ou DS : gagner des duels (et même en perdre) fait gagner des points, appelés DP, permet de débloquer des boosters (paquets de cartes), et les DP permettent d'acheter de nouvelles cartes ; ensuite ces nouvelles cartes donnent la possibilité de perfectionner et renforcer son jeu, puis à la longue, de se créer plusieurs jeux différents. Un jeu est appelé "deck" dans le jargon.

Dernière chose importante à savoir, le jeu de cartes Yu-Gi-Oh!, en version réelle, a pris une telle envergure que chaque année est organisé un officiel et véritable championnat de France, d'Europe et du monde avec des phases qualificatives très corsées. A l'identique est également organisé un championnat officiel de France et du monde en jeux vidéos mais uniquement sur DS (auparavant sur la version GBA). Moins prisé, moins médiatisé, beaucoup moins de joueurs y participent mais il est bien plus accessible d'un point de vue financier puisqu'il ne nécessite que d'acheter le jeu, alors qu'un joueur de cartes réelles est capable de dépenser 30 € pour s'acheter une seule et unique carte ! 

Yu-Gi-Oh! 5D's Stardust Accelerator : World Championship 2009 est ainsi la version 2009 du jeu Yu-Gi-Oh! sur DS, version qui seule permettra à ceux que cela intéresse de participer au championnat de France « jeux vidéos ». Très semblable à la version 2008, on devine d'avance qu'il sera très bon : il comporte une diversité suffisamment importante de modes pour tenir en haleine les fans de jeux de cartes ou de la série très longtemps. Il comporte d'abord un long mode « histoire » dans lequel on vit les aventures de la 3ème génération de héros Yu-Gi-Oh !, les 5D's. Auparavant, il y avait Yugi et ses amis (Yu-Gi-Oh! Nightmare Troubadour), ensuite il y eut les Gx avec Jaden et ses amis (de Yu-Gi-Oh! Gx Spirit Caller à Yu-Gi-Oh! World Championship 2008). Dans ce mode, tout en suivant un scénario, le joueur effectue régulièrement des duels selon parfois des règles un peu particulières.

On bon tutorial très pédagogique
On bon tutorial très pédagogique
Le jeu comporte ensuite un mode championnat, dans lequel le joueur effectue à sa guise des duels libres contre les personnages du jeu, ou des duels dans un mode tournoi. Mais attention, chaque mode n'est pas totalement indépendant de l'autre : l'avancée dans chacun des modes débloque des actions dans l'autre. Le joueur ne pourra donc se contenter d'un seul mode et ne devra pas ignorer l'autre. Le mode championnat dispose également d'un tutorial très bien conçu permettant de se familiariser avec les règles très complexes et de découvrir les stratégies basiques. Ce mode championnat offre aussi l'aspect le plus intéressant et le plus attractif du jeu : les duels en wi-fi, via internet contre des joueurs du monde entier, soit en duels d'entraînement, soit en duels de compétition afin de déterminer son classement mondial. Malgré les efforts plus développés chaque année par Konami, les tricheurs restent malheureusement encore très présents en duels classés et donnent peu d'intérêt à ce classement mondial, qui, en tout état de cause, n'a rien d‘officiel. En revanche, les duels d'entraînement donnent toute sa saveur au jeu : on se délecte de combats raffinés, de retournements réguliers de situation et de confrontation de tactiques contre des joueurs réels non tricheurs. Le wi-fi est ainsi un véritable bonheur et une source infinie de duels de très haut niveau.

Le wi-fi permet aussi au joueur de télécharger une carte différente chaque jour, des nouveaux personnages à affronter en duels libres et des casse-têtes dénommés puzzles dans lesquels il faut, sur une situation pré-établie, gagner le duel en un tour.

Malgré la grande similarité apparente du jeu avec la version 2008, outre l'augmentation du nombre de cartes disponibles (on passe de 2000 à 2800), des améliorations ont encore et toujours été ajoutées, notamment de mise en page, de sons et de graphisme, et le mode histoire s'avère cette fois-ci être une reprise du scénario de l'animation comme l'étaient Nightmare Troubadour et Spirit Caller.

Enfin, nous n'insisterons jamais assez sur le confort formidable qu'offre les fonctionnalités de la DS pour un tel jeu. Sa fonctionnalité tactile rend la maniabilité tout aussi fluide et agréable qu'un vrai jeu de cartes, son double écran évite l'inconvénient majeur de devoir changer de « page » pour lire les pouvoirs de cartes ou les dialogues.

Ainsi donc, sachant que quasiment aucun autre jeu de cartes n'existe sur DS, si vous voulez vous essayer à un jeu de carte d'héroïc-fantasy digne de Magic sur une console portable et disposer du réservoir infini d'adversaires qu'est le monde entier, cette dernière version ne devrait pas vous décevoir. Si vous voulez l'offrir à votre fille ou votre fils, il en sera de même mais notez qu'il ou elle devra avoir au moins 9 ans et maîtriser la lecture vu la complexité du jeu, des règles et des cartes et vu les erreurs ponctuelles de traduction et d'orthographe.


Section expert(e)s

Après le report inopiné de sa sortie de plus d'un mois, le dernier Yu-Gi-Oh! tant attendu arrive enfin. Avec ses 800 cartes supplémentaires, l'amélioration majeure de cette sortie annuelle sur DS, son intérêt principal, son aspect le plus alléchant, c'est l'intégration des monstres synchro parmi les cartes disponibles, ainsi que des cartes Seigneurs de Lumière (Lightlords), des nouvelles cartes plantes, des nouveaux gladiateurs... Cette nouveauté de la synchronisation, à côté de la magie rituelle et de la fusion, est vraiment intéressante et ne constitue pas seulement un petit gadget, comme l'étaient un peu les Néo-spaciens à une époque. Les monstres synchros s'invoquent rapidement et aisément grâce aux syntoniseurs qui ont été fournis, et des decks extrêmement puissants peuvent être construits avec eux. La mode et l'expansion en jeu IRL des deck dits « Télé-Dad » (contraction des cartes Téléporteur d'urgence et Dark Armed Dragon) en est une parfaite illustration. Quant aux Seigneurs de Lumière et autres ajouts, les combinaisons qu'ils proposent sont particulièrement puissantes.

Reste à savoir s'il y aura assez de monstres synchros et syntoniseurs qui auront été inclus. Mais avec 800 cartes supplémentaires par rapport à l'année dernière, on a bon espoir : on y trouve notamment Brionac, Bombarider de Choc des Ténèbres, Dragon Poussière d'Etoile, Gardien Goyo, Archdémon du Monde Mental... Il y a aussi les cartes Mode Assaut.

Toujours du point de vue des cartes, le second ajout très attirant, ce sont les duels Turbo avec la carte magie « Monde de vitesse ». Les règles du jeu ont été sensiblement adaptées, ce qui fournit un nouveau souffle au jeu, si tant qu'il en avait besoin. A cela s'ajoute l'aspect très surprenant des courses à moto, et de la personnalisation et amélioration régulière de notre bolide. Ces courses sont néanmoins peu fréquentes et ne servent a priori qu'à ajouter un peu de variété. Pour ceux qui trouveraient leur passion dans ce mode, la sortie prochaine de Yu-Gi-Oh! 5D's Wheelie Breakers sur Wii devraient les réconforter car, là, ce sera de la course et uniquement de la course où les cartes servent de bonus d'attaque, de défense et d'accélérateurs !

Un terrain remodelé
Un terrain remodelé
Côté game-play, on découvre un remodelage assez important de la présentation du terrain de duel. Sur l'écran tactile, le terrain se présente avec une légère perspective, comme il l'est déjà depuis longtemps sur PSP-PS2. Cette nouvelle vision n'était pas forcément indispensable pour la DS, vu la taille de l'écran. Certains se plaignent même de ne pas bien voir si les monstres adverses sont en attaque ou en défense à cause de l'angle de vue. Néanmoins, elle ajoute un certain réalisme au jeu par rapport à l'ancienne vue de haut et nos cartes en main sont plus grandes qu'avant. Quant à elle, la nouvelle présentation de l'écran supérieur est très convaincante : le texte des cartes est automatiquement affiché, sans qu'il soit besoin, comme avant, d'appuyer sur le bouton L ou sur l'ancienne icône x. On y voit aussi les phases de combat, lesquelles, de ce fait, sont bien plus nettes qu'auparavant ce qui est plutôt agréable, car, lorsqu'on jouait sur DS, le moins que l'on puisse dire c'est que l'on ne profitait pas beaucoup du graphisme des cartes et c'est à peine si on distinguait les dessins. En revanche, il nous faudra dorénavant connaître les 6 symboles d'attribut de monstre, car aucun texte ne le fait apparaître. Quelques bruitages ont également été modifiés, ce qui est plutôt sympathique. Un peu de changement donne un air de renouveau toujours plaisant pour le joueur. A noter aussi, qu'après le bleu de 2007 et le rouge de 2008, 2009 s'illustre par un joli vert.

De nouveaux types de duel
De nouveaux types de duel
Côté wi-fi, le mode est quasiment identique à ses prédécesseurs : jouer contre un ami en Tag ou à 2, recherche aléatoire d'adversaire soit en duel classé, soit en duel entraînement, soit en duel de decks de structure, classement mondial, téléchargement, menu deck. Les sanctions pour les déconnexions intempestives sont maintenues (après avoir éteint 3 fois sa DS d'affilée en plein match, impossibilité de se connecter pendant une demi-heure ; que l'on éteigne ou que l'on se déconnecte en plein match, perte de 100 DP et de 100 points au classement). Il n'y a en définitive que 2 nouveautés mais elles s'avèrent particulièrement importantes même si au premier abord elles semblent très anecdotiques. Primo, les fantômes que l'on télécharge dans le classement mondial ne peuvent pas être conservés plus de 24H. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette modification : protection du jeu du duelliste qui n'a peut-être pas envie que l'on étudie son deck de trop près, éviter de pouvoir garder les fantômes de pirates avec 60 000 d'évaluation ce qui permettait d'engranger des DP à gogo, permettre d'avoir un classement mondial le plus à jour possible. Même si ces raisons peuvent se comprendre, cette modification a une conséquence très désagréable : les decks des personnages du jeu étant assez faibles et l'IA toujours passablement stupide (même s'il semblerait y avoir une petite amélioration), il était agréable de se constituer une petite bibliothèque de joueurs en IA un peu plus forts pour les cas où on n'avait pas la possibilité de jouer en wi-fi. Cet ancien avantage disparaît et c'est un peu dommage. Il faudra se rabattre sur les fantômes de nos amis, qui eux par contre, restent toujours en mémoire sans limitation de durée.

Secundo, et là, on apprécie totalement l'innovation, une fois que la DS a trouvé un adversaire, lequel s'affiche à l'écran, une demande de confirmation apparaît avant de commencer un duel. Concrètement, cela permet, si on reconnaît un de ces horribles tricheurs qui n'a que les 5 cartes Exodia dans son jeu ou 40 cartes interdites, de refuser le duel (sans avoir à déconnecter). Certes cette petite innovation est un détail, mais on appréciera toujours les efforts de Konami pour lutter contre les pirates et les tricheurs. Néanmois, on regrette que Konami ne passe pas le cap d'attribuer une victoire à celui qui est victime d'une déconnexion de l'adversaire.

Deux petites cerises sur le gâteau, d'une, les bonus de DP pour avoir joué en wi-fi sont bien plus généreux : 80 DP que l'on perde ou que l'on gagne, 14 DP x le nombre de tours quand on gagne, 5 DP x le nombre de tours même quand on perd, sans compter les bonus habituels ; de deux, des petites annonces apparaissent dans la zone de téléchargement pour avertir de ce qui va être disponible (nouvelle liste de limitation, une carte spécifique dans le mois...).

L'histoire en 3D
L'histoire en 3D
Enfin, concernant le mode histoire, la principale nouveauté, à nouveau inspirée des versions PS, c'est la visualisation et le déplacement des personages en 3D sur l'écran tactile, tandis que les dialogues défilent sur l'écran du haut, comme auparavant sur Spirit Caller. Le double écran illustre une fois de plus son utilité (on a les actions en bas et les dialogues en haut, sans qu'il soit besoin de changer de "page") et la fonction tactile permet de se déplacer et d'effectuer les actions de façon plus fluide et rapide qu'avec une croix et des boutons. On bénéficie ainsi d'un mode histoire plus vivant, proche d'une animation, doté enfin de bruitages et de sonorités lors des déplacements, des passages de motos, etc... Le graphisme reste certes du niveau moyen qu'offre le petit écran de la DS, mais ce petit inconvénient est compensé par les belles vidéos qui ponctuent régulièrement l'histoire. Les musiques et les décors pendant les duels y ont été notablement changés, ce qui est un réel soulagement, car en mode championnat, on a toujours droit aux mêmes qu'il y a 2 ans, à peu de chose près. L'autre point fort, c'est le retour à une véritable aventure calquée sur le scénario du manga, à l'instar de Nightmare Troubadour et Spirit Caller, et dont l'histoire, on est obligé de l'admettre, est très prenante et bien plus intéressante que sur la version 2008 : sur une carte géographique gigantesque d'une cité futuriste, au sein de ses bidonvilles, se déroulent amnésie, gangs, vie de hors-la-loi, emprisonnement, et le rythme est rapide et les évènements assez intenses. De plus, aux duels habitules s'ajoutent des courses à moto, des petites énigmes et la possibilité d'améliorer sans cesse son bolide via un menu spécifique de personnalisation !

On apprécie que petit à petit, les versions DS de Yu-Gi-Oh! reproduisent les bons éléments de ses cousins sur PSP ou PS2. L'année dernière, on avait obtenu le Tag Duel. Cette année on récupère la vue en perspective et le mode histoire en 3D. Ce dernier Yu-Gi-Oh! devrait maintenir le niveau. Les habitués que nous sommes ne devraient pas être déçus.

A découvrir

Rock Band 2 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

17 commentaires

  • Islara

    15/02/2009 à 12h54

    Répondre

    Pour nos chers fans de Yu-Gi-Oh!, je précise également que les 2800 cartes du jeu incluront Crise Ecalarte, SD16, Duel Terminal 04 et les cartes promos comme Stardust Dragon/Assault Mode, Genesic Dragon, Elemental Hero Absolute Zero et Shield Wing.


    On gagne donc cette fois 800 cartes par rapport à la version 2008, alors qu'on n'en avait gagné que 400 entre 2007 et 2008.


    C'est vraiment exponentiel !

  • Anonyme

    09/03/2009 à 14h27

    Répondre

    ouais, mais il le 26 mars c'est la date de sortie au japon. Chez nous c'est normalement le 9 avril à 40 euros.


    J'espère que mettre beaucoup de cartes n'est pas sinonyme de bugs. Sur tag force 3, y a 3500 cartes, mais en contrepartie le jeu est baclé, trop de bugs, ralentissement ect...

  • Islara

    09/03/2009 à 18h39

    Répondre

    Il n'y a pour le moment aucune information fiable sur la date de sortie. Je reste donc sur le 26 mars en attendant. Je devrais avoir plus de précisions la semaine prochaine.


    Sinon, je ne pense pas qu'il y aura des bugs, les Yu-Gi-Oh! DS sont maintenant bien rodés.

  • Anonyme

    24/03/2009 à 18h53

    Répondre

    c'est nul

  • Anonyme

    09/04/2009 à 11h43

    Répondre

    je croyer que le jeux yu gi oh world championship 2009 sorter le 9 avril en france et enfaite il sors le 14 mai ses n'importe quoi

  • Islara

    09/04/2009 à 14h17

    Répondre

    Il y a 10 jours, j'ai effectivement appris que la date avait été repoussée (cf ma dernière actu). C'est effectivement très frustrant et décevant.


    Néanmoins, tu peux toujours te consoler en achetant la version japonaise laquelle permet, dans les options de langue, de choisir le français.


    De plus, je n'irai pas jusqu'à dire que c'est n'importe quoi. Aux USA, ça sort après l'Europe, et les rumeurs laissent entendre que ce n'est pas la faute de Konami, mais du distributeur de cartes "réelles".  Un peu de modération l'ami...

  • Anonyme

    21/04/2009 à 21h19

    Répondre

    comment on joue

  • Anonyme

    29/04/2009 à 09h16

    Répondre

    vous savez si c'est sur nintendo ds

  • Islara

    29/04/2009 à 21h07

    Répondre

    Mais oui, bien-sûr que c'est sur Nintendo DS !  Tous les Yu-Gi-Oh! World Championship, quelle que soit l'année, sont sur DS (il y a le lien vers la fiche du jeu en haut, t'avais pas vu ?).

  • Anonyme

    11/05/2009 à 17h52

    Répondre

    Très bel apperçu Islara, rien à ajouter, tout a été dit.

  • Islara

    17/05/2009 à 14h51

    Répondre

    Merci Seb. [img]/jeux-video/../forum/images/smilies/smile.gif"%20border="0[/img]

  • Anonyme

    26/06/2009 à 16h54

    Répondre

    est ce ke kelkun sait où télécharger yu-gi-oh world championship 2009?

  • Anonyme

    27/06/2009 à 12h13

    Répondre

    ses trop cool se jeux

  • Anonyme

    09/07/2009 à 19h53

    Répondre

    je ni conprend rien

  • Anonyme

    04/08/2009 à 16h45

    Répondre

    les clone sont tros dur a battre il sont abuser sur les compositon des deck

  • Anonyme

    04/12/2009 à 16h51

    Répondre

    je sais pas non plus help please

  • Islara

    04/12/2009 à 22h00

    Répondre

    Vous croyez vraiment qu'ici, sur ce site, on va vous aider à commettre un acte illégal et à avoir aussi peu de respect pour les personnes qui ont bossé sur un jeu vidéo ?


    Vous êtes tombés sur la tête les gars...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques