6/10

Mario Party : The Top 100 - Le best of de fin d'année !

Entre deux bêtisiers de fin d'année, vous avez le meilleur de Mario Party !

En décembre, lors des fêtes, chaque chaîne de télé rivalise d'inventivité pour nous donner ses « meilleurs » de l'année. Les bêtisiers, les émissions cultes, drôles, imprévus en tout genre… Bref, c'est l'escalade et malgré cette répétition, il faut avouer que l'on va au moins zapper au moins une fois et rigoler quelques minutes. Pourquoi, je vous parle de télévision ici ? Est-ce que je tente une défense Chewbacca comme Johnny Coltrane (amateurs de South Park bonjour ! ) ? Non, mesdames et messieurs (les jurés), je vais vous parler de Mario Party :  the Top 100.

Pour l'histoire, le premier épisode, c'était sur N64 et je dois avouer que seul ou à plusieurs, j'ai adoré chaque partie où le hasard se mêlait à la mauvaise foi, tandis que l'adresse et la stratégie pouvait également avoir leur mot à dire pour contrecarrer le mauvais sort. Depuis 1998, ce sont 13 jeux sur ce thème (10 sur consoles de salon et 3 sur consoles portables) qui se sont succédés. Ce 14ème épisode est le « best of » et on se demande bien ce que l'on va y trouver.


Maskass a dit ! Un classique incontournable ! 

On trouve les 100 meilleurs jeux. Meilleurs d'après les développeurs mais il faut avouer que globalement l'offre est sympa. On a de tout et de toutes les époques. J'ai retrouvé mon fidèle « Maskass a dit » du premier opus et les développeurs se sont escrimés à mettre de côté les jeux trop redondants. Par contre, nous n'avons que des jeux en chacun pour soi. Exit les jeux en deux contre deux ou à trois contre un.

Chaque jeu bénéficie d'un soin particulier et tout a été refait pour faire plaisir aux yeux des joueurs. Les musiques sont toujours aussi bonnes et on apprécie également le soin apporté aux 8 personnages jouables. Dommage cela dit que le casting soit si limité mais il faut bien se plaindre.


Un livre assommant ! 

En matière de plainte, il faut admettre qu'un seul plateau de jeu, c'est léger. Car le piment de Mario Party, c'est également les plateaux. J'aurais aimé une sélection de plateaux marquants. Ainsi, la plupart des modes sont une course à la réussite lors des mini-jeux. Idem pour le mode principal qui consiste à enchaîner les mini-jeux l'un après l'autre.

Si le jeu n'a pas de soucis techniques, c'est bien sur le fond que je trouve à redire. L'idée d'un « best of » de jeux est une bonne chose mais quand cela se limite à un seul plateau, on perd l'une des dimensions fortes de la saga Mario Party. Du coup, comme par nostalgie, je m'échine sur le seul plateau car c'est bien le seul endroit où toutes les saveurs de la série s'exprime.


Ils ont les boules ! 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques