Les Final Fantasy sur Switch, ça vaut quoi ?

Les épisodes de Final Fantasy époque PS1/PS2 sont sortis ces derniers mois sur Switch. En leur temps, il s'agissait de jeux cultes mais aujourd'hui que valent-ils ? On fait le point jeu par jeu.

n a tous un Final Fantasy préféré, la licence de RPG a su se renouveler et évoluer constamment avec les années, si bien que chacun a son chouchou parmi les différents titres. Mais il faut avouer que certains reviennent plus que d'autres, dont ceux qui sont ressortis récemment sur Switch et Xbox-One. Mais avant de voir si ces jeux valent toujours le coup, quelques précisions.

-Tout d'abord on ne parlera pas de Final Fantasy VII, qui fait partie des ressorties, tout simplement parce que je n'ai pas eu l'occasion de l'essayer. De ce que j'ai vu, les changements apportés sont plus ou moins les mêmes que pour l'épisode IX que ce soit au niveau des modes de jeu ou des changements graphiques.

-Ensuite, les avis ici se basent sur la version Switch, ils se valent à peu près pour la version Xbox même s'il y a parfois quelques spécificités propres à la machine de Nintendo.

-Et puis quand je compare avec les versions précédentes, il s'agit à chaque fois des versions d'origine, je n'ai jamais essayé les différents portages PC ou autres.

Maintenant que tout est clair, allons-y.

Final Fantasy IX

Avouons-le d'entrée, je disais que chacun avait son chouchou. Celui-ci est le mien. C'est le jeu à travers lequel j'ai découvert la licence et il a sa place à part dans mon coeur comme le prouve d'ailleurs cet article

Alors quand j'ai appris qu'il faisait partie des ressorties Switch, autant dire que je l'attendais de pied ferme. Et je n'ai pas été déçu, les graphismes ont été revus à la hausse, les personnages sont beaucoup plus nets, leurs mouvements plus fluides, c'est un délice pour les yeux. On regrettera du coup qu'il n'y ait pas eu le même lifting pour les décors, légèrement améliorés, mais qui apparaissent plus fades derrière ces personnages flamboyants.

Le jeu se destine clairement aux gens comme moi, qui le connaissent par coeur mais veulent refaire un tour dans ce monde chevaleresque et steampunk. Il y a un mode "cheaté" avec la possibilité d'avoir des gils illimités, des équipements surpuissants ou même d'éviter les combats aléatoires. Des ajouts intéressants si vous voulez vous faire le jeu rapidement pour profiter uniquement du scénario, mais il a un défaut: vous ne pouvez pas le désactiver en cours de partie, il faut donc choisir dès le début.

Pour ce qui est du jeu lui-même, certains seront rebutés par les combats au tour par tour un peu rigides mais ça ne fera pas oublier les qualités du titre d'origine. Encore une fois, je ne suis pas du tout objectif sur ce jeu mais entre les nombreuses contrées à visiter, les personnages attachants, le système d'équipements impeccable et le scénario soigné et profond malgré son aspect naïf, il n'y a rien à jeter.


DR.

 

Final Fantasy X

Final Fantasy X avait fait couler beaucoup d'encre lors de sa sortie. Il faut dire qu'après trois épisodes au succès monumental, les fans étaient sceptiques devant le moindre changement. Donc quand arrive un jeu où on nous bouleverse tout le système de montée en niveau et où on vire l'atlas, ça fait beaucoup. Mais avec le temps tout le monde s'y est fait et FFX est régulièrement cité comme étant un des titres majeurs de la saga.

Mais à propos de ce portage ? Et bien pas de grands changements, si ce n'est les graphismes qui ont été liftés par rapport à la version PS2. Exceptionnels à l'époque, ils ont plutôt bien vieillis, même si la modélisation des visages est parfois un peu aléatoires sur certains personnages secondaires. Les décors eux, sont tout simplement sublimes comme à l'époque et c'est un plaisir de les visiter en HD.

En revanche, même si c'est toujours impeccable sur l'écran de la Switch en mode portable, on regrettera la petite taille qui pousse à plisser les yeux pour bien voir tous les détails des décors. D'autant plus que contrairement aux autres FF, il n'y a pas d'icône pour vous dire si vous êtes à proximité d'un objet. Le jeu n'a bien sûr pas été pensé pour un mode portable donc le personnage est souvent vu de loin et le jeu est un peu moins confortable.

On peut aussi s'essayer aux musiques réorchestrées et passer de l'originale à la nouvelle n'importe quand. Mais une déception: pas de voix japonaises pour les doublages. Ce qui est bien dommage vu que le doublage anglophone n'est pas toujours au point et manque de rythme.

Un petit bonus: certaines fonctionnalités sont propres à l'écran tactile, d'une simple pression du doigt vous pouvez lancer un sort de soin ou un objet sans passer par le menu, ce qui fait gagner quelques secondes.

Et puis le jeu est vendu avec sa suite, Final Fantasy X-2. Je ne vais pas m'étendre dessus car je n'avais jamais joué à la version originale, mais de ce que j'en ai vu ici, c'est joli, agréable à jouer, un peu étrange comme ambiance pour un FF, mais on s'y fait sur la longueur. Je vous renvoie au test de Nicolas à l'époque qui était un peu dubitatif.


DR.

 

Final Fantasy XII

En terme d'épisode controversé, FFXII  se pose là ! Pas de combats aléatoires, pas de tour par tour, un scénario géopolitique sombre et complexe… Autant dire que la licence a commencé à perdre nombre de fans, même si pour ma part j'ai toujours beaucoup apprécié cet épisode malgré ses longueurs scénaristiques.

Et si c'est aussi votre cas, cette version Switch est idéale pour la redécouvrir. Déjà, il s'agit de la version "The Zodiac Age" qui apporte quelques améliorations au système de permis en attribuant des jobs à chaque personnage. Une manière de davantage spécialiser les combattants que je n'avais pas testé auparavant même si le jeu était déjà sorti sur différentes plateformes. En plus, il est possible de changer de job à volonté donc aucun choix n'est définitif.

Côté graphismes, ils étaient déjà excellents à l'époque, ils le sont toujours avec de gros progrès faits sur la modélisation des visages. Cette fois, le système de caméras dynamiques et d'icônes devant les objets permet de profiter entièrement du jeu en version portable sans s'exploser les rétines.

Autre point fort comparé à FFX: la possibilité de passer à n'importe quel moment des voix anglaises aux voix japonaises. Même si là, les habitués de la langue d'Ed Sheeran pourront profiter d'un doublage de qualité (le même qu'à l'époque, mais il était vraiment bien fait). Et puis vous pouvez passer de la musique originale à la réorchestrée et à un mode "BO", même si les différences entre les différentes versions restent assez anecdotiques.

Au final, un très bon portage qui permettra à tout un chacun d'emmener sa console partout pour traverser les quelques centaines d'heures de jeu nécessaires pour en venir à bout.


DR.

 

Et voilà pour ces différents Final Fantasy, ce que vous devez retenir: allez-y les yeux fermés. Si vous êtes des nostalgiques des anciens épisodes, vous pourrez revivre l'expérience en amélioré, sans compter les avantages d'avoir un mode portable pour pouvoir jouer partout. Et si vous ne connaissez pas la saga, c'est l'occasion de s'y mettre avec ses valeurs sûres.

A propos de l'auteur

Je regarde plein de films et sur mon temps libre je suis journaliste. J'ai eu peur devant Paranormal Activity et je me suis endormi devant Interstellar. Mes goûts n'engagent que moi.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques