8/10

Monster Hunter : World

Après de nombreuses années passées sur consoles portables, la saga des Monster Hunter revient sur consoles de salon et se paye même le luxe d'arriver sur PC . Ce jeu réputé pour sa technicité a-t-il réussi sa transformation pour plaire au plus grand monde ?

Monster Hunter est une saga ayant vu le jour au début des années 2000 sur la vénérable PlayStation 2 avant de passer par les cases Wii, 3DS et Wii U pour finalement atterrir sur la trinité des temps modernes : PS4 - PC - Xbox One. Cette arrivée en grandes pompes témoigne de la volonté de Capcom d'ouvrir sa série au plus grand nombre de joueurs mais connaissant la réputation de technicité du jeu, le studio s'est-il donné les moyens de ses ambitions ? Et qui d'autre qu'un noob complet, votre humble serviteur, pour en être le cobaye ?


Les navicioles guideront vos pas vers le monstre que vous traquez ou quelque destination que vous leur indiquerez. Le GPS made in Monster Hunter

Commençons tout d'abord par le prétexte ... euh pardon, le scénario : vous incarnez un membre de la Cinquième Flotte d'explorateurs partie à l'assaut du Nouveau Monde. Manque de chance, avant même d'arriver sur place, votre navire se fait attaquer par une créature énorme répondant au doux nom de Zorah Magdaros, un puissant dragon effectuant comme ses congénères la Traversée des Anciens, un phénomène encore étrange et incompris. Une fois arrivé sur place, vous aurez le plaisir de découvrir la faune locale composant de créatures paisibles, broutant tranquillement au soleil non loin d'une plage digne de la Côte d'Azur tandis que d'autres chercheront simplement à vous réduire en charpie dès la première occasion. Et oui, on est là pour casser du monstre ou quoi !? Et croyez-moi, niveau monstre, vous allez être servis : vous commencerez petit avec des Jagras mais à peine quelques heures de jeu passées, vous serez mis aux prises avec des monstres autrement plus imposants dignes des tyrannosaures ayant hanté vos rêves d'enfant après que vous ayez vu Jurassic Park pour la première fois. Le bestiaire est donc extrêmement varié et très adapté à une progression croissante, très bien jaugée. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, bien qu'ils paraissent déroutants au premier abord, l'univers et les règles de ce Monster Hunter vous seront patiemment expliqués au fur et à mesure pour que vous ne soyez pas largués et vous en viendrez même à vous demander si c'était bien la peine de s'inquiéter pour ça. Chapeau, Mr Capcom ! Cela sera donc un réel plaisir d'arpenter les différents environnements, toujours beaux et parfois magnifiques comme la Forêt de Corail, à la recherche de la proie du jour. Une fois trouvée, il faudra patiemment l'étudier pour comprendre ses patterns, ses forces et ses faiblesses (que je n'avoue qu'à demi-mot) pour pouvoir tenter d'en venir à bout. Mais attention, à la différence de nombreux jeux, MHW ne vous propose pas de jauge de vie. Il faudra alors observer les mouvements du monstre : s'il traîne la patte, cela signifie probablement qu'il est blessé et que le coup de grâce est proche. Vous aurez parfois la chance de croiser le chemin d'un autre monstre, peut-être plus imposant que votre proie actuelle et ce sera l'occasion d'un duel, parfois à morts, entre vos deux compagnons d'un jour, pour notre plus grand plaisir.


La Forêt de Corail est absolument sublime !

Riche en qualités, le jeu souffre aussi de quelques défauts dont les principaux sont visibles sur les modèles "anciens" de nos chères consoles : les PS4 et XBOX One de première génération souffrent parfois de baisses assez conséquentes de framerate pour des animaux se trouvant à quelques dizaines de mètres du personnage dès qu'ils sont trop nombreux ou complexes à animer. C'est très étrange de taper un monstre totalement fluide alors que ses copains derrières donnent l'impression de danser le robot de manière saccadée. Autre problème technique, les temps de chargement initiaux sont parfois très longs mais vite oubliés lorsque l'on est dans le feu de l'action et que la vaste zone que l'on parcourt charge sans aucun problème.


Ah quel plaisir de regarder notre proie tomber sur plus fort qu'elle et se faire laminer ...

Au final, Monster Hunter : World est un jeu très complet qui peut dérouter au premier abord mais qui  tombe sous le sens pour peu que l'on s'y accroche et il prendra alors toute sa saveur. Le noob que je suis a grandement apprécié ce voyage dans le Nouveau Monde et a d'ailleurs hâte d'y retourner.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques