Vampyr - Présentation du jeu et interview M. Stéphane Beauverger

Dernier projet ambitieux des Studios DONTNOD, Vampyr s'est beaucoup révélé ces dernières semaines, avec des premières vidéos qui circulent sur le net, et une date de sortie est prévue quelque part dans l'année.

Dernier projet des Studios DONTNOD, Vampyr s'est beaucoup révélé ces dernières semaines, avec des premières vidéos qui circulent sur le net, et une date de sortie est prévue quelque part dans l'année.


Les chasseurs de vampires viendront vous chercher des noises régulièrement.

Studio connu pour Life is Strange, grand succès sorti sous la coupe de Square Enix, mais aussi pour Remember Me, un premier jeu au succès mitigé mais devenu culte, DONTNOD a consacré plusieurs mois et une équipe d'environ soixante personnes au développement de Vampyr. La présentation annuelle de Focus Home Interactive a été l'occasion d'en apprendre plus sur le jeu, et de discuter avec Stéphane Beauverger, directeur narratif du jeu.

Le joueur incarne Jonathan Reed, un chirurgien devenu vampire, dans le Londres du début du XXème siècle, en pleine épidémie de grippe espagnole. Confronté à son devoir de médecin et à sa soif de sang, il rencontrera des personnages provenant d'horizons divers et variés, tout en menant l'enquête sur ses origines vampiriques.


Liste des quartiers à visiter : les quais, l'hôpital, Whitechapel, le cimetière, le métro.

Dans ce contexte où la mort est omniprésente, le joueur, fort de ses pouvoirs de vie et de mort sur une population londonienne affaiblie par le chaos ambiant, pourra choisir la manière dont il résoudra le mystère de son existence. Avec une soixantaine de personnages avec lesquels interagir, tous détenteurs d'une certaine connaissance et de secrets plus ou moins profonds, le joueur sera libre de choisir à qui faire confiance et qui lui servira de dîner. En même temps, il sera confronté à des chasseurs de vampires alors que d'autres vampires se révéleront à lui.

Le jeu sera donc divisé en deux phases distinctes, prenant chacune une part égale de l'expérience de jeu. D'une part l'enquête auprès des habitants de la ville de Londres mènera Jonathan à se déplacer de quartier en quartier, à interroger les autochtones et à influer sur leur avenir selon votre bon vouloir. L'accent a été porté sur la liberté absolue du joueur, et sur le fait que chaque action aura des conséquences visibles sur le jeu. Pour reprendre les termes du directeur du jeu, Philippe Moreau, l'un de leur objectif principal a été de faire en sorte que l'éco-système londonien reflète quel genre de vampire le joueur est en train de devenir. Libre à vous de devenir un Jack l'éventreur ou un médecin de l'ombre.

D'autre part, Vampyr sera un action-RPG, avec des éléments de progression et de combat. Le combat se fera avec une arme blanche et une arme à feu, et l'on nous promet que le niveau de difficulté sera en mesure de poser un défi à tout type de joueur. Trois branches de capacité seront déblocables : capacités d'instinct, de sang, et d'ombre, permettant de personnaliser son personnage et lui donner des pouvoirs surnaturels. Vu le setting londonien et le style de jeu, c'est immédiatement à Bloodborne que l'on pense, même si Stéphane Beauverger revendique d'autres influences telles que Dishonored, Diablo, et même Street Fighter pour le système de contre-attaque.

Mais ce qui fait que Vampyr est l'un des jeux les plus prometteurs de cette année, c'est avant tout le soin apporté à la cohérence du concept, et la fameuse touche DONTNOD, que l'on identifie déjà si bien avec leurs deux premiers jeux. Les concepts de base de Vampyr ont clairement été mûrement réfléchis et semblent avoir été poussés jusqu'à plein aboutissement. Ainsi Stéphane Beauverger nous dit que la plus grande difficulté pour lui aura été de concilier la liberté de mouvement et le pouvoir de décision du joueur avec le scénario. L'on nous annonce qu'il sera possible de tuer l'ensemble des personnages rencontrés au cours du jeu, et ce assez vite dans la mesure où la quasi totalité du monde sera accessible dès les premiers instants du jeu (sauf une dernière zone fermée pour des raisons de scénario), sans que cela ne fasse obstacle à l'avancée de l'histoire. Voila qui laisse à espérer une histoire aux multiples facettes et d'une profondeur non négligeable.

Avec 4 fins différentes (dont une réservée aux plus pacifistes), Vampyr s'annonce comme une expérience à part entière. L'attrait du joueur pour le sang, qui représente logiquement le pouvoir, sera la pierre angulaire de tout le jeu. Comment se comportera Jonathan, soudainement tributaire d'un potentiel quasi illimité pour faire le mal ? Jusqu'à quel degré de nuance le joueur pourra-t-il retranscrir à travers lui ses propres codes moraux, et comment choisira-t-il ses victimes ? Serez-vous un vampire juste, utilitariste, pacifique ?


En buvant le sang de vos victimes, vous pourrez débloquer des pouvoirs vampiriques.

Des questions particulièrement bien choisies vu le choix du vampire, souligne M. Beauverger. De tout le folklore horrifique, le vampire est la seule créature douée de raisonnement et donc capable de se poser des questions sur sa propre nature, contrairement au loup-garou, à la momie. Le choix du lieu et de l'époque ne sont pas anodins non plus. Le début du XXème siècle est une période où le triomphe de la raison est à son apogée, et où l'Occident s'estime être arrivé au summum de la civilisation. Il y a donc une ironie certaine à ce que Jonathan Reed, médecin et cartésien par excellence, se retrouve happé dans le monde du surnaturel. Comment réagira-t-il à ce coup du destin ? Ce sera au joueur d'en décider.

Vampyr s'annonce soigné, particulièrement ambitieux et pourtant raisonnable dans ses choix. Avec des publications qui s'annoncent de plus en plus fréquentes, nous en apprendrons bientôt plus sur ce jeu, qui s'annonce comme l'une des sorties phare de l'année.

Enregistrer

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques